Test du Huawei Ascend Mate 7 : la phablette qui veut jouer avec les grandes

Annoncé à l’IFA 2014, le Huawei Ascend Mate 7 est passé entre nos mains. L’appareil dispose d’armes intéressantes pour aller taquiner la concurrence. Si l’appareil n’est pas parfait, il propose, pour un prix de 499 €, une construction de qualité ainsi qu’un capteur d’empreinte convaincant.

Présenté lors de l’lFA de Berlin, le Huawei Ascend Mate 7 est une phablette qui se veut une alternative aux autres constructeurs présents sur le secteur. Huawei, avec ce modèle, espère détrôner Samsung et son célèbre Galaxy Note précurseur et leader de cette catégorie. A-t-il les armes pour bousculer l’ordre établi ? Réponse dans ce test.

Vidéo : Notre test du Huawei Ascend Mate 7

[youtube id= »ncQnZVSWGyc »]

Packaging manque ce petit goût de premium

Dans la boîte vous aurez du classique : smartphone, chargeur, trombone pour la carte SIM et kit mains libres standard. Si vous ne faites pas le tour des vidéos qui circulent sur le web, vous n’aurez pas de déception. Cependant, je l’ai fait pour vous et on apprend que certains pays sont mieux servis que d’autres. Dans une version dite « premium » la phablette est livrée avec des petits bonus forts sympathiques, comme la housse, un câble double micro USB qui permet à votre Huawei de recharger un autre appareil (équipé d’un port micro USB) et d’un kit mains libres plus qualitatif.

Ascend Mate 7
Un packaging en règle, mais frustrant quand on sait ce qui est proposé pour le modèle premium

Caractéristiques : du fait maison en progrès

Le Ascend Mate 7 dispose d’une puce maison, le Hisilicon Kirin 925. C’est un processeur huit cœurs qui fonctionne en 2 x 4. Cela signifie qu’il y a un processeur quatre cœurs cadencé à 1.8 GHz et un autre de quatre cœur cadencé à 1.3 GHz. Basé sur l’architecture big.LITTLE, l’appareil économise le processeur le plus puissant en utilisant le plus bas pour des tâches qui nécessitent peu de puissance.

Un vrai huit cœurs via la technologie HPM

Après quelques recherches on apprend que ce fameux processeur dispose d’une technologie HPM pour Heterogeneous Multi-Processing disponible sur les processeurs Exynos 5, du concurrent Samsung. Ce procédé permet de faire fonctionner les huit cœurs du processeur simultanément sur une opération.

[youtube id= »qXgH4cE42Dc »]

Ce processeur est épaulé par 2 Go de RAM. Il dispose d’un stockage interne de 16 Go extensible via un slot micro SD. La Ascend Mate 7 est équipé d’un écran de 6 pouces avec une résolution Full HD. Huawei ne croit pas en la pertinence d’un écran QHD que l’on peut trouver sur le LG G3.  Il dispose d’une connectivité un peu décevante ne possédant le Wi-Fi qu’en version N (pas de ac) et le Bluetooth 4.0, alors que la version 4.1 se démocratise sur les nouveaux mobiles. Elle permet notamment une meilleure interaction avec les objets connectés.

Cependant, Huawei fait un beau rattrapage puisqu’il offre à la Ascend Mate 7, la 4G la plus rapide du moment. La 4G LTE cat.6 qui offre des débits jusqu’à 300 Mbits/s. Niveau capteur, nous sommes sur un 13 mégapixels à l’arrière et 5 mégapixels à l’avant.

Une version premium non disponible pour l’Europe

Lors de l’IFA de Berlin, un représentant de la marque nous expliquait que la version premium ne serait pas disponible en France. Cette version dispose d’un contenu additionnel évoqué un peu plus haut dans le packaging, mais également d’une fiche technique un peu plus relevée. En plus des accessoires additionnels cités plus haut, il existe une version 32 Go en mémoire interne avec 3 Go de mémoire vive. Certes il faut compter 100 euros de plus.

Design le Ascend Mate 7 a des envies de grandeurs

Comme nous le disions, Huawei va dans la bonne direction, le chinois nous rappelle son homologue HTC qui propose des mobiles au design extrêmement bien travaillé et fini. C’est l’une des principales qualités du Ascend Mate 7 qui rappelle le HTC One Max. Alors que la face arrière est en métal, la partie avant non métallique est occupée à 83 % par ce large écran de 6 pouces. Au contraire d’un Huawei Ascend P7, ayant emprunté une partie de son design à Sony et à sa gamme Xperia, les bords du Ascend Mate 7 sont plus arrondis (voir notre photo comparative avec le Ascend P7). Même si le style n’est pas original, le mobile flatte la rétine et ne passe pas inaperçu, tant sur sa taille que sur la qualité des matériaux.

Ascend Mate 7
Le Huawei Ascend Mate 7 propose un design premium, qui n'a rien à envier à la concurrence
Ascend Mate 7
Le Huawei Ascend Mate 7 face aux tablettes et à certains de ses concurrents : le Oneplus One et l'iPhone 6 plus

De bonnes performances, mais la concurrence reste au dessus

Ce Hisilicon Kirin 925 en duo avec le Mali-T628 propose de bonnes performances, mais pour les plus exigeants d’entre vous, il sera dépassé par la concurrence. Pour preuve les résultats du Nvidia Tegra K1 qui offre des chiffres vertigineux. Qualcomm prépare également la relève de son duo Snapdragon 800/801 et il très probable que la puce maison de Huawei se retrouve un peu plus à la traîne. Cependant, ce discours ne s’adresse qu’aux mordus de benchmarks. Ce Mate 7 fait tourner toutes les applications et jeux, même en multitâches, sans difficultés. Ce modèle est même un cran au dessus du précédent Ascend P7.

Ascend Mate 7
Dommage que Huawei soit toujours un peu de retard sur la concurrence. Cependant pour les non joueurs le HiSilicon Kirin 925 suffira amplement pour tous les usages

La puce graphique est celle qui déçoit le plus dans les différents tests, si vous êtes joueur, il est certain que ce Huawei ne suffira pas sur la durée.

Pour ce qui est des appels téléphoniques pas de soucis. Si vous êtes dans de bonnes conditions d’accroche réseau, vous entendrez parfaitement votre interlocuteur. Rien à signaler, non plus, du côté de votre interlocuteur qui vous entendra également sans soucis.

Un écran à la hauteur et un son de bonne qualité

S’il y a bien un secteur dans lequel excelle ce Huawei Ascend Mate 7, c’est la consultation de contenus multimédia. Non seulement la surface de 6 pouces offre un confort en mobilité indéniable, mais l’écran dispose d’une technologie IPS-NEO conçue par JDI. Derrière le Japan Display Inc, on retrouve des pointures comme Sony, Toshiba et Hitachi. Le IPS-NEO est focalisé sur des écrans fournissant des noirs intenses quelque soit l’angle de vision.

Ascend Mate 7
Des noirs profonds quelque soit l'angle de vision et une meilleure maîtrise du contraste.

Les couleurs sont naturelles et la luminosité est suffisamment puissante pour une lecture en extérieur. Afin d’accompagner ce bel écran, le constructeur a équipé son Mate 7 d’un haut parleur puissant, même si on en aurait aimé deux, façon Boomsound, comme le propose son homologue HTC. Le son des écouteurs livrés n’étant pas à la hauteur de l’affichage, nous ne pouvons que vous conseiller de vous trouver un meilleur compagnon. Dans sa version premium, Huawei propose des écouteurs avec réducteur de bruit plutôt convaincants. Dommage qu’ils ne soient pas prévus (pour le moment ?) en standard, surtout que le Mate 7 dispose d’un co-processeur dédiée pour le son.

Emotion UI 3.0 un clone de MIUI V6 ?

Beaucoup estiment que l’interface de Huawei est inspiré d’iOS. Emotion UI a plutôt été chercher ses inspirations du côté de son voisin Xiaomi. Malgré tout, y voir une certaine ressemblance avec l’OS d’Apple est compréhensible, puisque Xiaomi a un certain penchant pour la firme à la pomme.

[youtube id= »da0lTZdtpAQ »]

Il faut savoir que cette interface plait à la population asiatique qui y voyait un substitut à l’iPhone du temps où Cupertino ne vendait pas de produits là-bas. La première chose qui frappe un utilisateur Android est l’absence du lanceur d’applications. L’ambiance est aux couleurs « flashy » et au flat design. Heureusement pour les personnes qui n’apprécient pas cette approche, le constructeur propose une bibliothèque de thèmes assez fournie. EmUI 3.0 revoit complètement l’interface d’Android, ce qui agacera les puristes de l’OS de Google.

La personnalisation oui mais seulement chez Huawei ?

Le modèle que nous avons reçu est un sample et cette information est à prendre au conditionnel. Si vous regardez la vidéo de prise en main, vous constaterez qu’il est impossible d’installer un launcher alternatif, pour le moment. Malgré tout, notre appareil a déjà reçu une première mise à jour. Espérons que ce détail ne soit pas oublié au moment de la commercialisation. À savoir qu’il est possible de se passer du launcher du constructeur sur le Ascend P7 qui lui est sur Emotion UI 2.3. Affaire à suivre…

Il faut tout de même avouer que visuellement, cette interface propose une expérience très travaillée. Si autrefois le constructeur proposait quelque chose d’assez brouillon, les progrès sont là et cette troisième version d’EmUI est cohérente dans son approche. Certains utilisateurs lambda pourraient même apprécier cette expérience utilisateur. Malheureusement, à l’usage, on peut observer quelques saccades et un trop plein d’informations dans les menus. Il convient d’espérer que les divers bugs subsistants (saccades, deux ou trois redémarrages inopinés) seront corrigés à la veille de la sortie du produit.

EmUI n’est pas qu’une simple interface, car Huawei y intègre également des outils. Si certains seront anecdotiques, comme le miroir, d’autres se montreront plus pratiques. Par exemple, dans l’application gestionnaire de téléphone, on trouve une solution tout en un avec un optimiseur de mémoire, un filtre anti-harcèlement, une option économie d’énergie et enfin, un journal de consommation réseau. Tous ces utilitaires vous permettront d’optimiser votre mobile en quelques gestes.

Ascend Mate 7
EMUI ou Emotion UI 3.0 se rapproche beaucoup de ce qui se fait chez Xiaomi et donc Apple.

Photos/vidéos : Il n’aime pas le côté obscur

Équipé d’un capteur Sony 13 mégapixels avec ouverture f/2.0 pour prendre vos clichés, plusieurs choix s’offrent à vous. Plusieurs méthodes de prise de vue sont disponibles (appui sur l’écran, par le capteur d’empreinte ou encore par un double appui si votre mobile est en veille). Les photos prises avec suffisamment de lumière sont de bonne facture, même si les couleurs ne sont pas tout à fait naturelles. On voit que l’objectif sature dans les couleurs sombres comme le gris ou le noir.

Ascend Mate 7
Photo prise avec le Ascend Mate 7 en mode automatique
Ascend Mate 7
Photo prise avec un appareil photo Sony Nex-5n
Ascend Mate 7
Photo prise avec le Ascend Mate 7 en mode HDR

Le mode HDR améliore quelque peu le manque de lumière. Toutefois, il tire clairement vers le bleu et délave les couleurs vives comme le jaune sur la photo ci-dessus.

Ascend Mate 7
1 - Photo intérieur ; 2 - Photo nuit flash ; 3 - Photo nuit automatique ; 4 - Photo nuit HDR

De nuit, comme tous les smartphones, le Ascend Mate 7 ne fera pas de miracles, malgré la promesse d’un meilleur capteur pour la lumière via l’ouverture f/2.0. Le grain est omniprésent, et il vaut mieux bénéficier d’une bonne source de lumière ou sinon éviter de prendre des clichés en soirée.

Ascend Mate 7
Le grand ami de notre mascotte Georges s'est prêté au jeu du selfie pour vous ! La seconde image est pour vous montrer le mode beauté (hideux) qui ne fonctionne pas sur Gizmo. Sans doute est il déjà trop beau ?

Le capteur avant de 5 mégapixels propose des clichés assez bons, surtout s’ils sont voués à être partagés sur les réseaux sociaux. Nous aurions seulement un petit message à transmettre à Huawei :  » Arrêtez le mode embellir qui fait plutôt l’effet inverse ! « . La photo déforme les visages et elle rajoute une grosse imperfection pour en retirer d’autres.

[youtube id= »f5_gnasikFM »]

Autonomie : Le Huawei Ascend Mate 7, un exemple à suivre

Le Mate 7 est équipé d’une batterie de 4100 mAh un record à ce jour. Combinez à cela une gestion intelligente du processeur et vous obtenez une excellente autonomie. L’appareil tient deux jours en utilisation modérée, c’est à dire fonction téléphonie, photos, écoute de la musique (environ deux heures), de la consultation internet, un peu de Youtube (moins d’une demie heure) et des jeux tels que Candy Crush (environ une vingtaine de minutes). Cette autonomie diminuera si vous lui ajoutez de plus grosses sessions de vidéos ou de jeux gourmands.

Ascend Mate 7
L'usage de jeu sur ce Huawei Ascend Mate 7 handicap clairement son autonomie, qui est tout de même excellente.

Notre avis : une bonne alternative à la concurrence

Le bilan de ce Huawei Ascend Mate 7 est globalement positif. Même si ce test a montré qu’il n’est pas parfait, on doit tout de même reconnaître les efforts de Huawei. Pour un prix plancher de 499 euros, on a tout de même un smartphone au design que Samsung ne semble pas encore prêt à offrir.

Il est équipé d’un capteur d’empreinte de qualité, nous avons fait un speed test de déverrouillage et celui-ci est un peu plus rapide que l’iPhone 6 plus. L’écran est sublime et nous partageons l’avis du constructeur : le QHD ne s’impose pas comme une évidence même pour un écran de cette taille.

Concernant la taille, nous partons du principe que vous l’achetez en connaissance cause. Cependant on aimerait que les constructeurs réussissent à trouver une formule qui permet d’utiliser le terminal à une seule main, pour le moment ce n’est pas le cas. On espère qu’il autorisera l’installation d’autres launcher, car celui proposé par Huawei ne fera pas l’unanimité et handicapé un peu l’appareil par sa lourdeur.

On peut aussi regretter le modèle plus haut de gamme avec 3 Go de mémoire vive, plus de mémoire interne, ainsi que la possibilité de choisir entre le mode Micro SD ou dual SIM. Ce modèle, même plus cher, aurait fait fort face à la concurrence. La firme chinoise estime qu’il n’y a sans doute pas de marché pour le multi-SIM en France. Même si le Mate 7 a quelques points faibles, il représente pour nous, actuellement, le meilleur rapport qualité/prix pour une phablette. Une alternative sérieuse à la concurrence, pour ceux qui ne recherchent pas la perfection, mais qui souhaitent un bon produit.

Caractéristiques techniques

► Dimensions :

  • Hauteur : 157 mm
  • Largeur : 81 mm
  • Epaisseur : 7,9 mm

► Ecran : 6 pouces
► Poids : 185 g
► Autonomie :

  • Annoncée : 64 h
  • Batterie : 4100 mAh

► OS : Android 4.4 KitKat
► Mémoire : 16 Go + 2 Go de RAM

► Connectivité : Wi-Fi n ; Wi-Fi direct ; DLNA ; Bluetooth 4.0 ; A2DP ; NFC
► Processeur : HiSilicon Kirin 925
► Site : http://www.huaweidevice.fr
► Appareil photo : 13 mégapixels
► Vidéo : 1080p Full HD 30 fps

Les notes de notre labo :

Performance

7,5

Design

8,5

Ergonomie

7

Fonctions

8

Qualité/Prix

8

GENERAL

7.6

LES PLUS
  • Ecran
  • Autonomie
  • Rapport qualité/prix
LES MOINS
  • Capteur arrière
  • Performances
  • EMUI handicap parfois le mobile