Appareils Haut de gamme Smartphones

Test du HTC One (M8) : la référence (éphémère ?) du haut-de-gamme

Le fleuron d'HTC est là ! Après les multiples fuites et une présentation officielle très suivie, les attentes sont grandes pour le HTC One (M8). Le smartphone tient-il ses promesses ?
Attendu comme le messie / le Samsung killer / la ruine de HTC (rayez la mention inutile), le HTC One (M8) a fait parler de lui. Entre son système de doubles capteurs photo, son dos convexe, sa finition aluminium ou sa surcouche Sense dans une sixième version, les annonces n’ont pas manqué de susciter l’envie chez le futur acheteur, surtout que le mobile sortait avant ses concurrents directs (Samsung Galaxy S5 et Xperia Z2). Une fois en main, le M8 est-il à la hauteur de nos espérances ?

LES MEILLEURS PRIX

Pour les plus impatients, nous avons pris en mains le HTC One (M8) en vidéo. Lisez le test pour les détails.

[youtube id= »wiwdSHxJT0M » mode= »normal » align= »center »]

Déballage et prise en main : un design solide et soigné

Première bonne surprise à l’ouverture de la boîte, la présence d’une coque de protection arrière en silicone. Une attention appréciable pour les maladroits qui ne voudraient pas rapidement abîmer leur nouveau jouet. Le classicisme reprend ensuite ses droits, avec les inévitables chargeur/câble, écouteurs/embouts de rechange et les livrets de mise en route. Un petit outil en métallique est inclus pour ouvrir les compartiments SIM et micro-SD.

Le déballage du HTC One (M8) : la coque en silicone est un plus appréciable

Le HTC One (M8) reprend le design général de son prédécesseur, le HTC One (tout court). Parlons d’abord du dos de l’appareil et de ses finitions aluminium brossé, très réussies. Il en résulte une excellente prise en main du smartphone et une bonne impression de solidité. Il ne glisse pas et le revêtement limite fortement les empreintes de doigts. Les capteurs photo/vidéo ne ressortent pas, évitant ainsi les petits chocs lorsque vous posez l’appareil. À ce propos, le dos convexe pourra poser problème : on évitera d’utiliser le HTC One (M8) s’il est posé sur une surface plane puisqu’en touchant ses bords, il basculera. Dommage. Pour finir, sachez que les deux bandes noires horizontales barrant le dos du M8 sont en réalité les antennes, placées à l’extérieur pour ne pas être gênées par l’aluminium.

La façade de l’engin est malheureusement moins propice aux éloges. Entre les haut-parleurs, l’inutile barre noire comprenant le logo HTC (elle intégrait les boutons de la barre de navigation sur le HTC One), et les bordures, on a l’impression d’un gâchis d’espace, tout de même amoindri par les 5 pouces de la dalle. Une dalle que l’on pourra d’ailleurs parcourir intégralement d’une seule main, via une légère torsion du pouce (indolore bien sûr !).

Sur les tranches, rien à redire, si ce n’est que l’emplacement de la prise Jack, en bas, n’est pas pratique. On aurait préféré la trouver en haut.

Le HTC One (M8) est indéniablement un bel objet. Les évolutions par rapport au One premier du nom sont minces, mais de bon goût, et l’on sent le soin apporté au design et aux finitions. Avec des bordures plus fines en façade, cela aurait pu être un sans faute.

Image et son : la Full HD au top de sa forme

Les 5 pouces de la dalle Super LCD 3 du HTC One (M8) affichent une définition Full HD (1920 x 1080 pixels), pour une résolution de 441 ppi (c’est moins que le One initial et ses 469 ppi, pour une différence invisible). Une fois ces chiffres digérés, on se retrouve face à un écran lumineux, aux noirs profonds et aux couleurs fidèles, sans être dans l’éclat des écrans AMOLED.

Les angles de visions sont exceptionnellement étendus : on peut lire presque sans problème un article sur le Web avec l’écran incliné à l’horizontale (d’accord, c’est assez inutile). Pour la vidéo en revanche, vous pourrez inviter deux ou trois ami(e)s à se mettre autour de l’HTC One (M8) et visionner un film sans gâcher l’expérience.

L’ajustement automatique de la lumière remplit très bien son office, dans toutes les situations. Même en plein soleil, vous pourrez continuer à profiter du smartphone, pour peu que vous le teniez en face de vous.

Son : BoomSound fait le maximum

Les hauts-parleurs en façade et la technologie BoomSound qui va avec. Voilà l’une des marques de fabrique du HTC One (M8) et de son prédécesseur, et sur ce point, le constructeur taïwanais a fait fort. La qualité audio est excellente, que ce soit à l’écoute d’une musique ou au visionnage d’un film. Le smartphone s’affirme comme la référence en matière sonore, surtout quand on sait que les écouteurs fournis avec le M8 sont également de bonne qualité. Ils étouffent bien les sons et restituent les morceaux fidèlement. On appréciera aussi un design original avec leurs embouts rouges.

La housse Dot View

HTC propose une housse de protection avec rabat à la façade perforée, la Dot View. Concrètement, ouvrir le rabat déverrouille le smartphone, et si vous appuyez sur Power en position fermée, cela affichera au travers des trous l’heure et la météo (si vous activez la géolocalisation). Vous pouvez aussi voir qu’une notification est arrivée. Est-ce utile ? Assez peu, surtout que la coque vaut quand même 50 euros. La Dot View reste quand même une protection efficace.

Performances et multimédia : réactivité exemplaire

N’y allons pas par quatre chemins : celui ou celle qui voudra faire « ramer » le HTC One (M8) devra se lever tôt. Avec son processeur Snapdragon 801 quatre cœurs à 2,3 GHz et ses 2 GO de RAM, à vous le multitâche, les jeux en 3D derniers cris et la navigation Internet avec 58 onglets ouverts (en même temps, si, si).

La navigation est un vrai régal tant le tactile est rapide et précis. Les transitions entre les bureaux ou les applications sont fluides, le déverrouillage se fait sans accroc, le scrolling vertical est doux… C’est un sans-faute, mais un sans-faute logique au vu de la fiche technique du M8 et surtout de son prix ! À presque 700 euros, c’était tout de même la moindre des choses.

Pour la petite histoire, c’est d’ailleurs le HTC One (M8) qui est en désormais en tête de notre banc d’essai, avec notamment un score de 36563 sur AnTuTu Benchmark, détrônant les 36000 points du LG G Flex.

Côté batterie, les 2600 mAh s’en sortent plus qu’honorablement. Pour une utilisation standard, le M8 tient facilement la journée, voire deux si vous utilisez les modes d’économie d’énergie (surtout le mode « extrême », qui permet juste de passer des appels et d’envoyer des textos/mails).

Photo et vidéo : beaucoup de bruit pour (presque) rien

On en aura entendu parler des deux capteurs ultrapixel du HTC One (M8) ! Dissipons un doute : le capteur arrière fait 4 Mégapixels et le deuxième capteur va emmagasiner des informations qui rendront possibles certains traitements de l’image a posteriori, comme le fameux mode « unfocus ». Pour faire simple : les clichés pris avec le M8 auront une définition de 4 Mégapixels. C’est peu, et si, sur l’écran du smartphone, les photos sont agréables à l’œil, il suffit de les visionner sur un grand écran (ordinateur, TV…) pour voir apparaître du bruit.

L’avantage de la technologie ultrapixel, c’est que la lumière va rentrer en plus grande quantité dans le capteur, garantissant de meilleures photos dans des conditions de faible luminosité. Dans la pratique, voici un cliché pris en condition « normale » (à gauche) et dans le noir presque complet, avec flash (à droite).

L'appareil photo du HTC One (M8) s'en sort presque mieux sans lumière

On notera un grain assez visible sur le cliché de gauche, tandis que celui de droite est étonnement plus net, malgré une luminosité moindre.

La profondeur de champ s’en sort mieux, avec une mise au point en premier plan efficace. Concernant le zoom, évitez d’en user sous peine d’obtenir un cliché granuleux.

Le zoom n'est pas très efficace, au contraire de la gestion de la profondeur de champ

En extérieur, nous avons photographié la même scène avec le M8 (à gauche) et un LG G2 (13 Mégapixels, à droite), à titre de comparaison.

Le M8 à gauche, le G2 à droite

Le HTC One (M8) capture moins de détails et affiche des zones plus éclatées que le G2. Si vous prenez des photos par beau temps, faites attention à la lumière.

Enfin, nous avons soumis le capteur frontal (5 Mégapixels) du M8 à l’exercice périlleux d’une selfie de Georges. Le résultat est honorable, sans plus.

Georges ressemble à un lapin

Pour résumer, le capteur photo du HTC One (M8) n’est pas mauvais, mais il est à réserver aux photos de soirée et de balades en forêt que l’on poste sur les réseaux sociaux. Cet aspect est renforcé par la présence de filtres assez gadgets et dispensables. L’effet 3D par exemple vous fera sourire une fois ou deux puis vous l’oublierez. Quant à « l’unfocus », qui permet de faire la mise au point sur n’importe quelle partie du cliché a posteriori, il s’est avéré performant mais ne révolutionnera pas votre manière d’appréhender la photo sur smartphone, surtout qu’il faut réfléchir à la composition de la scène pour un résultat intéressant. Si vous êtes du genre à prendre des clichés à la volée, l’unfocus ne vous sera pas d’une grande utilité. Pour le reste du menu photo, vous trouverez toutes les fonctions attendues sur un smartphone (filtres, redimensionnement…)

Le menu photo de l'HTC One (M8) est complet

Pour ce qui est de la vidéo, le constat est un peu le même. On note un focus manuel réactif mais une adaptation à la lumière un peu lente. Rien de rédhibitoire du moment que vous ne comptez pas tourner le prochain carton des salles obscures.

[youtube id= »EiPdxVwf-vs » mode= »normal » align= »center »]

HTC Sense 6.0 : surcouche intelligente mais pas envahissante

La surcouche de HTC apporte des fonctionnalités intéressantes, dans un nombre raisonnable, ce qui permet de les exploiter facilement sans se perdre (au contraire d’un Samsung Galaxy, au hasard). Commençons par Blinkfeed. Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’un agrégateur d’actualités, à la manière d’un Flipboard. Vous choisissez vos sujets préférés (politique, technologie, culture, sports…) et vous y accéder d’un coup d’œil. Il est possible d’ajouter des applications à Blinkfeed, ce qui permet d’y afficher des tweets, les rendez-vous notés sur l’agenda ou encore des recommandations de restaurants autour de votre position. Plutôt pratique.

Blinkfeed agit comme un agrégateur d'informations

L’autre atout de ce HTC One (M8), c’est le Motion Launch. Selon le sens dans lequel vous ferez glisser votre doigt pour déverrouiller l’écran en mode portrait (de la gauche vers la droite, du bas vers le haut…), vous accéderez directement à Blinkfeed, au panneau des widgets, à l’appel vocal et bien sûr à votre bureau. S’il n’est pas possible de changer ces raccourcis, on s’y habitue vite et leur utilisation devient naturelle. De la même manière, appuyer sur le bouton volume en mode paysage va lancer l’appareil photo.

Sachez enfin que la fonction Knock On de LG, soit tapoter deux fois sur l’écran pour le déverrouiller, fonctionne aussi sur l’HTC One (M8).

Pour les sportifs, une application Fitbit est intégrée au smartphone. Vous pouvez configurer un éventuel bracelet connecté (Flex, One, Zip…) mais aussi utiliser le mobile seul, qui fera office de podomètre ou de compteur de calories, moyennant la création d’un compte Fitbit.

Sense 6.0 apporte son lot de fonctionnalités utiles au quotidien. Elle a le bon goût de rester discrète tout en rendant son utilisation naturelle. Une bonne pioche.

Conclusion : la nouvelle référence du haut de gamme ?

Soyons clairs : le HTC One (M8) est un excellent smartphone. Quiconque en fera l’acquisition aura du mal à lui faire des gros reproches. Pour autant, son prix élevé (680 €) fait réfléchir, bien que presque identique à ses concurrents le Samsung Galaxy S5 et le Sony Xperia Z2. Apporte-t-il suffisamment d’innovation pour justifier de remplacer son HTC One ? Pas vraiment. Le HTC One (M8) est à réserver aux amateurs de son et de design élégant. Les autres gagneront à comparer avec les autres ténors du moment.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 146,36 mm
  • Largeur : 70,6 mm
  • Epaisseur : 9,35 mm

► Ecran : 5 pouces

► Poids : 160 g

► Autonomie :

  • Annoncée : 20h en communication
  • Batterie : 2600 mAh

► OS : Android 4.4 KitKat

► Mémoire : 16 GO + 2 GO de RAM

► Connectivité : Micro-USB; Port Infrarouge; 4G; Bluetooth 4.0, Micro-SD
► Processeur : Qualcomm Snapdragon 801 quatre coeurs 2,3 GHz
► Site : http://www.htc.com/fr
► Appareil photo : 4 Mégapixels (technologie Ultra-Pixels et double capteurs)
► Vidéo : 1080p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

10

Design

8.5

Ergonomie

8.5

Fonctions

8

Qualité/Prix

7.5

GENERAL

8.5

LES PLUS
  • Bel écran
  • Son au top
  • Design soigné
LES MOINS
  • Cher
  • Trop de bordures
  • Appareil photo