• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Entrée de gamme ► Test du ECHO Horizon : Une entrée de gamme qui en jette

Test du ECHO Horizon : Une entrée de gamme qui en jette

test echo horizon

ECHO est un nouvel acteur qui avance vite avec des résultats insolents : déjà 3 % des parts de marché après deux ans d’existence. Cette marque française se positionne pourtant sur le secteur déjà très concurrentiel des smartphones Android d’entrée de gamme à moins de 180 €, et deux autres français sont déjà bien installés sur ce créneau : Wiko et Archos. Alors est-ce que ce ECHO Horizon arrivera à rafler la mise ?

Dans la boîte du Horizon on ne trouvera que le kit mains libres et le chargeur, rien de bien folichon, mais au prix de 170 €, vous espériez trouver quoi d’autre ? Commençons par la forme. Dans les mains, l’appareil est très «mastoc» et épais. Certains aiment, d‘autres pas : une chose est sûre, vous ne risquez pas d’oublier qu’il est dans votre poche. L’argument de vente de ce téléphone c’est son écran 18:9. Sur cette gamme c’est inédit et il faut dire que la dalle est très jolie. On vous passera les données techniques sur la réflectance, la colorimétrie et le reste pour vous donner notre impression : l’écran est très bon, très lumineux avec des bords arrondis comme à la mode du moment. Même si nous avons un peu de mal à comprendre l’engouement autour de ce ratio 18:9 censé améliorer la visibilité et l’ergonomie, c’est une réussite !

Un écran qui claque et un Android 7.0 sans «surcouche»

Chose étrange, le capteur photo au dos de l’appareil «ressort» de l’ensemble. J’ai dit «le» capteur photo ? Il y a en fait deux capteurs sur le devant et deux autres à l’arrière. Même si ce système est censé améliorer la qualité des clichés nous n’avons pas vu de différences flagrantes avec d’autres modèles «normaux» de la même catégorie. L’appareil photo fait correctement le travail, sans plus. Mention passable pour la coque dorsale en plastique un peu «cheap». Le choix du micro-USB pour la recharge à la place de l’USB-C est aussi étrange.

Niveau performance, le téléphone s’en sort très bien même s’il faudra faire évidemment l’impasse sur les jeux en 3D (à moins de faire de grosses concessions au niveau des graphismes). Le bon côté c’est que le téléphone chauffe peu, même en utilisation prolongée. On peut donc regarder un film sans transformer l’appareil en plancha. Par contre, l’autonomie aurait pu être meilleure, car même s’il s’agit d’un modèle octa-core, la puce n’est pas non plus la plus véloce du marché (Mediatek MT6750T 1,5 GHz). Dans la même gamme de prix, le Wiko View fait mieux par exemple. Nous avons par contre aimé cet Android 7.0 (Nougat) qui ne comprend que quelques légères modifications par rapport à la ROM «stock» fournie par Google. Certains aiment les surcouches logicielles comme on sait les faire (ou pas) chez Meizu ou Sony, mais nous ne mangeons pas de ce pain-là, Monsieur !

Au final on peut dire que ce modèle Horizon est un bon téléphone abordable si vous n’êtes pas de ceux que l’aspect «brique» rebute. C’est en tout cas prometteur pour les prochains modèles de la marque que nous ne manquerons pas de vous présenter.

ECHO Horizon : Les meilleurs prix
129,90 €
169,90 €
Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 153,5 mm
  • Largeur : 70,7 mm
  • Epaisseur : 9,1 mm

► Ecran : 5,7 pouces

► Poids : 190 g

► Autonomie :

  • Annoncée : 10 heures en mixte
  • Batterie : Li-ion 2940 mAh

► OS : Android 7.0 Nougat

► Mémoire : 32 Go + 3 Go de RAM

► Connectivité : Wi-Fi : 802.11b/g/n ; 2G : GSM:850/900/1800/1900MHz ; 3G : WCDMA: 900/2100MHz ; 4G : FDD: 800/1800/2600MHz ; Bluetooth 4.0
► Processeur :
► Site : https://www.echomobiles.com/horizon
► Appareil photo : 13 Megapixels + 2 Megapixels ; 8 Megapixels + 2 Megapixels
► Vidéo : 1920×1080 pixels

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

6,5

Design

6

Ergonomie

7

Fonctions

7

Qualité/Prix

9

GENERAL

7

LES PLUS
  • Qualité/prix
  • Écran très convaincant
  • Le dual SIM

LES MOINS
  • Une brique dans la poche


Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul