Appareils Gamers Milieu de gamme Smartphones

Test du Black Shark 2 : pour les gamers, mais pas que…

Le Black Shark 2 est un smartphone destiné aux gamers sur mobile. S’il est un peu moins «voyant» que le premier du nom, le style s’inspire des laptops pour gamers avec des LEDs accrocheuses et surtout un duo de manettes optionnel qui copie un peu le concept de la Nintendo Switch. Alors pari gagnant pour le Black Shark 2 ?

Propulsée par Xiaomi sans toutefois lui appartenir, la marque Black Shark propose uniquement des smartphones dédiés aux gamers. Après une première ébauche convaincante l’année dernière puis un autre modèle qui n’est pas parvenu jusqu’à chez nous, le Black Shark 2 débarque dans nos contrées à l’heure où le jeu sur mobile est en train de subir une évolution. Il faut dire que de plus en plus de joueurs utilisent les smartphones pour jouer à des jeux en ligne techniquement de plus en plus aboutis. La société nous a prêté l’appareil, mais aussi les deux gamepads optionnels et la coque qui permet de les maintenir en place. Mais ouvrons d’abord la boîte du smartphone…

Du «lourd» !

Le Black Shark 2 est un appareil qui en impose. Presque aussi lourd que le Mi MIX 3 avec son cadre en métal, le Black Shark 2 n’est pas un smartphone discret avec ses tranches et son logo au dos qui s’illuminent (pour les notifications ou juste pour faire joli). Pas de surprise quant à la disposition des boutons même si on compte quand même un interrupteur supplémentaire qui permet de passer en mode «Shark» pour le jeu (voir plus loin…). Si l’USB-C est de la partie, on ne compte pas de prise jack et pas de port micro-SD. L’écran ne comporte pas d’encoche ce qui est bien vu pour un portable de gamers. Pas de concession de la marque concernant la dalle qui est très bonne : un écran AMOLED très bien calibré qui propose le meilleur temps de latence du marché selon le constructeur (43,5 ms). L’écran comporte aussi un capteur d’empreinte intégré comme c’est la mode en ce moment. Pour un smartphone dédié au jeu, il faut du lourd et ce Black Shark 2 embarque ce qu’il y a de mieux : un Snapdragon 855 avec 8 ou 12 Go de RAM.

La meilleure configuration possible

Le Black Shark 2 s’équipe donc du dernier bébé de chez Qualcomm (549 € avec 128 Go de stockage et 649 € pour la version avec 256 Go). Pas la peine de vous faire un dessin : cette configuration écrase tout et vous n’aurez aucun mal à jouer aux derniers jeux en 3D avec les paramètres poussés à fond. Dans PUBG par exemple, vous pourrez activer le mode HDR, la meilleure fréquence de rafraîchissement, l’anticrénelage, etc. Le tout à 60 FPS s’il vous plaît. Pour éviter la chauffe, le Black Shark 2 s‘est doté d’un système de refroidissement liquide et d’une technologie «mille-feuilles» avec des couches successives de cuivre et des heatpipes pour favoriser la dissipation de la chaleur. Même avec tout ça, l’appareil chauffe quand même un peu. Mais voyons plutôt les fameux accessoires qui font parler du téléphone…

Les meilleurs prix
AMAZON549 €Voir l'offre
CDISCOUNT595 €Voir l'offre

Un appareil pensé pour le jeu

Commençons par la coque très rigide qui est disponible en deux versions : une normale et une avec 2 ventilateurs supplémentaires. Même si nous n’avons pas testé la seconde, la première évite déjà de ressentir la chaleur lors des longues sessions. Sur cette coque peuvent se fixer 1 ou 2 gamepads via des glissières. Ces derniers fonctionnent via Blutooth et se rechargent avec un câble USB-C. Vous pourrez compter sur 40 heures de jeu et les manettes disposent d’un interrupteur pour éviter de gaspiller l’énergie. Le gamepad de droite propose un touchpad, 4 boutons + 2 autres sur la tranche (avec microswitch). Ce n’est pas le plus indispensable même s’il est quand même plus agréable d’appuyer sur un bouton pour tirer, changer d’arme ou accélérer, que de le faire sur l’écran. Celui de gauche dispose d’un stick analogique très sympa et de 6 autres boutons. Vous pouvez trouver ce dernier dans le Rookie kit (40 €) tandis que la version Pro avec la coque et les 2 manettes sont à 90 €. C’est très réussi et ça ne fait pas du tout gadget : on sent que ces objets ont été pensés par des joueurs. Attention, lorsque les deux manettes sont clipsées vous ne pouvez plus recharger l’appareil. Pour le son et le tchat, vous ne pourrez compter que sur un casque Bluetooth puisque le port jack est absent. La marque commercialise aussi un câble USB-C vers HDMI puisqu’il est possible de jouer en mode «host» pour afficher votre jeu sur le téléviseur.

Le mode Shark pour les affamés de puissance

Mais l’appareil propose plus que des performances 5 étoiles : c’est toute une philosophie. Le mode Shark que l’on peut activer via l’interrupteur spécial transforme votre smartphone en console de poche en un mouvement. En l’activant, vous allez retrouver votre bibliothèque de jeux, le menu permettant de paramétrer vos manettes ou de voir le niveau de batterie de ces dernières. Ce mode permet aussi d’ouvrir le «dock» en glissant le doigt en haut à droite. Ce menu spécial permet de gérer différentes choses sans avoir besoin de revenir en mode «téléphone» : option «ne pas déranger», réglage WiFi, fonctionnalité pour vider la RAM, etc. Notons en fin que l’appareil est équipé d’un système de 6 antennes WiFi pour ne pas que les mains en position «gaming» ne viennent gêner le signal : ils ont vraiment pensé à tout !

5 heures de jeu non-stop

Passons rapidement sur les capacités photo de l’appareil. Pour un appareil aussi musclé avec un prix qui n’atteint pas le SMIC, nous nous attentions à un certain relâchement de ce côté. Il n’en est rien et vous aurez le droit à des clichés dignes de ce nom. Pas de triple capteur avec grand-angle, mais un double capteur dont le deuxième gère la profondeur de champ et un module pour selfies qui fait le job. La vidéo est stabilisée jusqu’en 1080p. Côté autonomie, le Black Shark 2 était attendu au tournant avec son mode «Ludicrous» qui pousse le GPU à 100 % et son processeur de compétition. Le fabricant a donc intégré une batterie de 4000 mAh. En utilisation normale, le smartphone est plutôt endurant et tient bien la route. En toute logique, l’autonomie se prend une claque en mode jeu, mais la société n’a pas menti lorsqu’elle annonce 5 heures de gaming non-stop. Bizarrement, le Black Shark 2 est compatible avec le Quick Charge 4, mais le chargeur ne gère que la version 3. Il faudra donc en acheter un nouveau pour profiter des meilleures capacités. Mais même avec l’ancienne version on passe déjà de 13 % à 72 % en 35 minutes. Pas mal. Notons que la recharge sans fil n’est pas de la partie. Bien sûr Android 9 est de la partie. Ce dernier est presque une version «stock» à laquelle on a ajouté une légère couche de logiciel pour le mode «jeu».

L’avis d’un gamer né en 1980…

En tant que gamer «à l’ancienne», les jeux sur mobile ne m’ont jamais vraiment intéressé (même si j’ai fait une exception pour Langrisser dernièrement) : des doigts trop gros qui masquent un écran trop petit et une sensation de « contact » nulle : pas facile de savoir si l’écran a bien pris en compte telle action. Personnellement, je n’arrive pas à «enregistrer» la position de la croix virtuelle et mon pouce gauche finit toujours par se balader n’importe où. Le fait d’avoir ce duo de manettes à la Joy-Con, change la donne sur les FPS, les jeux de course et tous les jeux qui nécessitent des réflexes. Même si je reste fidèle à ma PS Vita (on ne rigole pas dans le fond !), je comprends tout à fait les jeunes gamers qui plébiscitent le Black Shark 2. Je vous laisse, c’est l’heure de la sieste et j’ai mal à mes jambes…

Notre verdict :

S’il ne s’adresse pas uniquement aux gamers, nous aurions bien du mal à conseiller le Black Shark 2 à mamy Denise ou à Timéo, champion de Lozère de Candy Crush. Le Black Shark 2 est un smartphone qui propose quand même d’autres atouts pour ne pas devenir un téléphone «de niche». Pour ceux qui ne jouent jamais, mais qui veulent quand même de la puissance, le Xiaomi Mi 9 est plus conseillé, mais les fans de Fortnite, PUBG et consorts peuvent foncer…




Black Shark 2

Caractéristiques techniques du Black Shark 2
► Dimensions :
Hauteur : 163 mm
Largeur : 75 mm
Epaisseur : 8,7 mm

► Ecran : 6,39 pouces

► Poids : 211 g

► Batterie : 4000 mAh

► OS : Android 9

► Mémoire : 8 Go de RAM + 128 Go d’espace (ou 12Go+256 Go)

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreinte digitale sur l’écran
Bluetooth 5.0
4G (LTE)
Dual-SIM (sans slot micro SD)

► Processeur : Snapdragon 855 8 coeurs cadencés à 2,84 GHz max

► GPU : Adreno 640

► Appareil photo : Capteur principal 12 MP (f/1,75), téléobjectif x2 12 MP (f/2,2) + 20 MP (f/2,0) en façade.

► Résolution : 403 DPI

► Définition : 2340 x 1080 pixels

► Vidéo : 4K à 30 fps

► Date de sortie : avril 2019

► Site : https://eu.blackshark.com

Les meilleurs prix
AMAZON549 €Voir l'offre
CDISCOUNT595 €Voir l'offre
Les notes de notre labo :
8.6/10

Résumé

Les plus :

► Un design réussi
► De belles performances
► Par et pour les gamers

Les moins :

► Un peu lourd, mais cela peut plaire aussi
► Il chauffe, mais cette sensation disparaît avec la coque