• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Gamers ► Test du ASUS ROG Phone 2 : la nouvelle référence gaming

Test du ASUS ROG Phone 2 : la nouvelle référence gaming

Les smartphones modernes sont devenus progressivement des agendas, des ordinateurs, des appareils photo et les voilà qui se muent en consoles de poche. Alors certes, les téléphones permettent de jouer depuis longtemps, mais certaines marques comme ASUS poussent leurs capacités spécifiques dans leurs derniers retranchements avec des appareils conçus pour cela. Après un ROG Phone plébiscité par la presse et les gamers, voici le ROG Phone 2, le smartphone le plus puissant du moment…

ROG signifie Republic Of Gamers : il s’agit d’une gamme du taïwanais ASUS qui propose des appareils et accessoires pour gamers : PC, manettes, casques, etc. Mais ce qui nous intéresse ici c’est ce smartphone baptisé ROG Phone 2. Pour cette seconde mouture, ASUS a mis les petits plats dans les grands avec des caractéristiques très haut de gamme et une esthétique réussie. Il existe en 3 versions avec 8 Go de RAM et 256 Go à 699 €, 12 + 512 à 899 € et une version ultime à 999 € qui comprend 1 To et de meilleures caractéristiques réseau.

L’appareil est un peu lourd, mais c’est un peu le lot de ces smartphones qui misent à fond sur la puissance. Il faut dire aussi que l’écran est très grand avec ses 17 cm de diagonale. Pas d’encoche ici puisque le menton et le front sont présents pour éviter que les paumes des mains ne viennent perturber les sessions de jeu en empiétant sur la surface tactile. Il est bon de noter que tout a été pensé « gaming » dans le design de l’appareil : des haut-parleurs bien placés autour de l’écran aux antennes WiFi disséminées autour de l’appareil en passant par le système de refroidissement efficace et discret, mais nous verrons que ce n’est pas tout… Pour éviter la chauffe non seulement l’appareil dispose d’un système passif, mais le ROG Phone 2 est livré avec un ventilateur qu’on peut clipser sur le dos de l’appareil. Il est tellement silencieux que nous pensions qu’il était cassé. Pour alimenter cet accessoire, l’appareil propose un port spécifique sur la tranche qui sert aussi à connecter les autres accessoires vendus séparément.

Un design discret, mais avec la signature « ROG »

Côté design, c’est très réussi. Certes il tranche un peu avec les appareils traditionnels, mais, à moins de connaître la bête, on n’a pas du tout l’impression d’être en présence d’un appareil « gaming » : vous pouvez donc l’emmener en réunion sans vous faire gifler par vos collègues (c’est ce qui arrive généralement aux adultes qui jouent à Fortnite).

La seule petite excentricité réside dans le logo ROG au dos qui s’illumine selon votre envie et qui se synchronise avec les autres périphériques de la marque. En position « jeu » l’appareil propose des gâchettes sur la tranche supérieure un peu à la manière des manettes de jeu classiques mais sans mécanismes. Celles-ci sont programmables dans le mode « Armoury Crate »qui propose un menu pour sélectionner ses jeux comme on le ferait dans une console de poche ou de salon. D’ici on peut aussi accéder à un catalogue de titres à télécharger mais aussi à tous les réglages inhérents au jeu : Mode X pour la performance brute, cadencement du CPU, réglages audio, réseau et accès aux différents « scénarios » (des profils différents pour tel ou tel jeu). Notez que cette surcouche « gaming » qui vient s’ajouter à Android 9 est désactivable. Vous pourrez donc basculer vers ZenUI : un OS plus neutre qu’on trouve notamment sur le Zenfone 6. Côté audio, c’est une réussite. Non seulement ce paramètre est réglable dans le mode jeu, mais les haut-parleurs sont de qualité : même à fond, on ne sent pas les distorsions et les aigus sont de qualité. Sur la prise jack, c’est aussi très bon. Il faut dire que c’est typiquement sur ce genre de critères qu’un smartphone « gaming » est jugé : pari réussi pour ASUS. Et puis si c’est bon pour le jeu… c’est tout aussi bon pour regarder un film.

Un écran et des performances taillés pour le jeu

Concernant l’écran, nous avons affaire à une dalle AMOLED de 2340 x 1080 pixels de 6,59 pouces. La colorimétrie est réglable pour mieux coller à votre œil et rien à redire concernant la luminosité maximale, vous pourrez jouer où bon vous semble. La réflectance est bonne tout comme le retard tactile, mais ce qui saute aux yeux c’est le rafraîchissement de l’écran qui n’est pas de 60 ou de 90 Hz, mais de 120 Hz ! C’est clairement un écran pour le jeu, mais cela se sent aussi en navigation. Une fois que vous aurez essayé le 120 Hz, il vous sera bien difficile de retourner à un smartphone « normal ». Pour son appareil, ASUS n’a pas lésiné sur les moyens puisque la bête est propulsée par un Snapdragon 855+ épaulé par 8 ou 12 Go de RAM. C’est tout simplement le smartphone le plus puissant avec son GPU Adreno 640 modifié. Aucun jeu actuel ne fera tousser le ROG Phone 2, même avec les paramètres à fond. La chauffe est contenue, même sans le petit ventilo amovible.

Photo et autonomie au top

Côté photo, ASUS n’a pas fait la même erreur qu’avec le premier ROG Phone. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un appareil pour jouer qu’on doit se contenter de clichés en demi-teinte. La firme a tout simplement repris le même matériel que sur son très réussi Zenfone 6… sans la partie mouvante bien sûr.

Et les résultats sont très réussis, nous vous invitons à regarder notre test du Zenfone 6 pour vous faire une idée, mais sachez que le capteur principal Sony IMX586 48 mégapixels est bon en toute circonstance et que le très grand-angle est très convaincant. Seules les photos de nuit tirent un peu sur le jaune, mais c’est le cas de pas mal d’appareils. L’autonomie est un facteur clé en ce qui concerne le jeu. La firme taïwanaise a doté son appareil d’une batterie de 6000 mAh ! Il faut bien ça pour faire durer les parties… Selon les gamers de chez ASUS, la machine tient pendant 7 heures sous PUBG ! Sans jouer, vous pouvez compter sur 2 jours en utilisation mixte. La charge rapide de 30 W permet de charger le smartphone très rapidement : comptez 45 minutes pour passer de 6 % à 59 % et une heure et demie pour passer de 0 à 100.

Les accessoires

Pour une expérience « gaming » complète, ASUS propose des accessoires en pagaille. Commençons par le
Kunai Gamepad 2 (119 €) qui comprend deux manettes type « Nintendo Switch » à clipser sur la coque fournie (connexion Bluetooth ou WiFi). Un réceptacle est aussi dans la boîte si vous préférez jouer sans avoir votre smartphone dans la main. La qualité est au rendez-vous et il faut dire que le prix est plutôt « juste » : on ne vous prend pas pour des pigeons. Attention, si le jeu n’est pas compatible avec les manettes, cela ne fonctionnera pas (comme Call of Duty : Mobile au moment où nous écrivons ces lignes). Reste que jouer aux jeux compatibles est un vrai plaisir avec ces accessoires : on a vraiment l’impression de jouer à une console portable. Pour jouer, regarder des films ou transformer son smartphone en petit PC, le Mobile Desktop Dock (149 €) propose 4 ports USB, un port RJ45, un slot SD et une prise HDMI. Un ventilateur est aussi intégré. Plus abouti, mais plus orienté « jeu », le TwinView Dock 2 (249 €) est un appareil ressemblant à une Nintendo DS avec un second écran. Les jeux qui utilisent cette fonction dual screen ne sont pas légion, mais ce second écran peut servir pour vos notifications, regarder une vidéo ou surfer. La bonne nouvelle c’est que ce second écran est alimenté par sa propre batterie de 5000 mAh : pas besoin de pomper sur celle de l’appareil. C’est un accessoire sympa, mais l’ensemble est un peu lourd et on préférera jouer avec les manettes déportées et pas attachées à l’ensemble. Enfin, le WiGig Dock (269 €) permet de profiter de vos jeux sur votre écran de télévision. Pas l’accessoire le plus indispensable d’autant que le prix est un peu salé.

Notre verdict :

Le ASUS ROG Phone 2 ne s’adresse pas à tout le monde. Il s’agit d’un smartphone pour un public de niche, mais il ne mise pas tout sur le jeu : la partie photo est très convaincante, l’écran magnifique et la partie sonore réussie en font un très bon appareil multimédia et c’est aussi un des appareils les plus puissants du moment avec son Snapdragon 855+. Les utilisateurs allergiques aux appareils trop volumineux ou trop lourds passeront leur chemin, mais pour ce qui est du jeu l’ASUS ROG Phone 2 est la nouvelle référence.

Les meilleurs prix
GEARBEST846 €Voir l'offre
RAKUTEN846 €Voir l'offre
AMAZON899 €Voir l'offre
FNAC899 €Voir l'offre
Caractéristiques techniques du ASUS ROG Phone 2
► Dimensions :
Hauteur : 171 mm
Largeur : 77,6 mm
Épaisseur : 9,5 mm

► Écran : AMOLED 6,59 pouces (17 cm)

► Poids : 240 g

► Batterie : 6000 mAh

► OS : Android 9

► Mémoire : 8 ou 12 Go de RAM + 256 ou 512 Go de stockage

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreintes digitales sous l’écran
Bluetooth 5.0
NFC
4G (LTE)
Dual-SIM (sans slot SD)

► Processeur : Snapdradon 855+ (8 cœurs cadencés à 2,96 GHz max)

► GPU : Adreno 640

► Appareil photo : 48 MP (f/1,8) focale 26mm équivalent argentique et ultra grand-angles 13 MP (f/2,4) focale 11mm avec champ de vision de 125°

► Résolution : 391 DPI

► Définition : 2340 x 1080 pixels

► Vidéo : 4K 60 fps stabilisé

► Date de sortie : Septembre 2019

► Site : https://www.asus.com/fr/Phone/ROG-Phone-II/

Les notes du ASUS ROG Phone 2 :
  • 10/10
    Performance - 10/10
  • 9/10
    Design - 9/10
  • 8/10
    Photo - 8/10
  • 8/10
    Autonomie - 8/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8.6/10

Résumé

Les plus :

► Le smartphone le plus puissant de 2019
► Si vous cherchez un appareil pour le gaming, c’est celui-là !
► De bien belles photos pour un smartphone de ce type

Les moins :

► Un peu lourd dans la poche

-
Auteur Benoît Bailleul