Appareils Haut de gamme Smartphones

Test du Xiaomi Mi 8 : Xiaomi s’attaque aux «grands»

test xiaomi mi8
Devenu incontournable sur le marché français avec ses nombreux smartphones d’entrée ou de milieu de gamme, Xiaomi s’attaque aux gros gibiers avec son Mi 8. Comme le OnePlus 6 ou le Huawei P20 Pro, le Mi 8 est clairement là pour concurrencer le iPhone X. Pari gagné ?

Lorsqu’on le sort de sa boîte, le Mi 8 fait un peu lourd et nous n’avons pas vraiment trouvé de génie dans son design : bords arrondis, encoche et un dos en verre qui attire les traces de doigts comme une féministe de Twitter est attirée par la teinture bleue. Certes les finitions sont parfaites, mais un peu de folie que diable ! Ce n’est pas une critique à l’encontre du Mi 8 puisque c’est la mode du moment. Pas facile de déceler des différences esthétiques entre différents modèles de smartphones en 2018… En allumant l’écran, la claque est immédiate. Enfin pas vraiment immédiate puisqu’il faudra, comme souvent avec les appareils Xiaomi, faire un tour dans les paramètres d’Affichage (Contraste & couleurs > Contraste automatique) pour avoir un résultat parfait. La dalle OLED est magnifique et occupe 86 % de la façade. Que ce soit dans votre lit ou dehors en plein soleil, l’écran s’adapte très bien à toutes les situations.

Des performances en béton

Deuxième claque : les performances. Xiaomi n’a pas lésiné sur les composants avec le meilleur SoC du « game » le Snapdragon 845, 6Go de RAM et un GPU Adreno 630. La même configuration que le OnePlus 6 ou que le petit frère du Mi8, le Pocophone F1. Vous pouvez essayer de mettre à genou le Mi 8, mais il est peu probable que vous y arriviez. Les applis s’ouvrent et s’entassent dans le menu multitâche sans problème. Pour les jeux, aucun accroc, rien ne vous arrêtera. Cerise sur le gâteau, le smartphone chauffe très peu même après une séance de « binge watching » ou 2 heures de PUBG. Avec cette config’, la batterie de 3400 mAh ne sera pas de trop. Pas de surprise ici, l’autonomie est bonne, mais sans plus : 2 jours de service en utilisation standard. Pas de recharge sans fil, mais un mode quick charge qui permet de remplir la jauge de 40 % en 30 minutes. Pas mal, mais un peu moins bien que le système breveté du OnePlus 6.

photo mi8

La photo ? Très bon. Sans plus (!)

Dans cette gamme de prix, un bel écran et des performances solides ne suffisent pas : il faut aussi un excellent appareil photo. Ici, Xiaomi mise sur un double capteur 12 MP + 12 MP avec deux ouvertures différentes. Le deuxième capteur prend le relais en cas de zoom. L’effet est moins impressionnant que sur le P20 Pro mais nous ne sommes pas dans la même gamme de prix avec le Mi 8. L’application propose une intelligence artificielle qui permet d’adapter (avec plus ou moins de réussite) les réglages aux différentes conditions. Le mode manuel permet de tout régler à la main (ISO, balance des blanc, obturation, etc.) et on compte moult filtres et fonctionnalités tant en mode photo que vidéo. Au niveau de la qualité des photos, les résultats sont probants. Alors on n’est pas au niveau du Huawei P20 Pro ou des HTC U11+ et U12+, mais cela rend quand même très bien y compris en faible luminosité. On est au niveau des concurrents même si dans cette gamme de prix, le OnePlus 6 fait un peu mieux. Ce n’est pas vraiment un smartphone à conseiller aux photographes pointilleux, mais il contentera 90% des utilisateurs.

Xiaomi aime son MIUI

Le système Android 8 Oreo est bien sûr de la partie même si la version 9 devrait débarquer avant la fin de l’année. Alors que la mode est aux surcouches presque transparentes (à la rédaction nous aimons Android One), Xiaomi ne lâche pas l’affaire avec son MIUI. Ici c’est la version 9.6 qui est intégrée avec quelques fonctionnalités sympas comme une version «Xiaomi» du mode Always On de Samsung qui affiche l’heure et les notifications même lorsque l’écran n’est pas activé. On compte aussi une fonctionnalité permettant d’avoir deux versions d’une seule app pour jongler entre vos comptes (pratique pour Twitter par exemple) et la mise en place de bureau multiple. On aime ou pas. Seule ombre au tableau : les boutons changent de place avec le retour à droite et le multitâche à gauche. On s’y fait vite, mais on aurait aimé pouvoir faire le changement (si vous avez trouvé, donnez votre solution dans les commentaires !)

Enfin, notons que la détection de visage (non présent à la commercialisation) est très réactive. En ce qui concerne les déceptions, la prise jack n’est présente qu’au travers un adaptateur USB type-C (fourni) et il n’est pas possible d’ajouter une carte SD. Nous conseillons dons la version 128 Go qui coûte 10 € de plus. Au final, ce Xiaomi Mi 8 est un très bon smartphone qui partage pas mal de caractéristiques avec les smartphones très haut de gamme. À la rédaction nous sommes partagées entre ce dernier, le OnePlus 6 et le Pocophone F1 que nous testerons bientôt en détail.

Les meilleurs prix
GEARBEST 64GB ROM – 382 € Voir l'offre
GEARBEST 128GB ROM – 391 € Voir l'offre
AMAZON 64GB ROM – 425 € Voir l'offre
AMAZON 128GB ROM – 450 € Voir l'offre
Caractéristiques techniques du Xiaomi Mi 8
► Dimensions :
Hauteur : 154,9 mm
Largeur : 74,8 mm
Epaisseur : 7,6 mm

► Ecran : 6,21 pouces

► Poids : 175 g

► Batterie : 3400 mAh

► OS : Android 8.1

► Mémoire : 6 Go

► Connectivité :
Wi-Fi: 802.11 a/b/g/n
4G LTE
Dual SIM
NFC
Bluetooth 5

► Processeur : Snapdragon 845 octa-core 2,8 GHz

► GPU : Adreno 630

► Appareil photo : 12 MP (f/1.8) + 12 MP (f/2.4) et 20 MP pour les selfies

► Résolution : 2160×1080

► Définition : 402 DPI

► Vidéo : Full HD

► Date de sortie : septembre 2018

► Site : https://www.mi.com/en/mi8

Les notes de notre labo :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 7/10
    Design - 7/10
  • 8/10
    Ergonomie - 8/10
  • 8/10
    Fonctions - 8/10
  • 9/10
    Qualité/Prix - 9/10
8.2/10

Résumé

Les plus :

►Des performances XXL
►Un très bel écran
►Bon rapport qualité prix

Les moins :

►Un design moins inspiré que les concurrents
►Pas étanche