Appareils Tablettes

Test de l’ASUS Transformer Pad TF701T : une TF700 gonflée aux hormones

Avec la Transformer Pad TF701T, Asus signe une excellente tablette Android avec dock clavier. Performances, réactivité, résolution d'écran... Difficile de trouver des défauts au modèle, mais il y en a quelques uns. Lesquels ? Réponse ici.
 

On prend les mêmes et on recommence ? C’est la question que l’on peut se poser au déballage de la Transformer Pad TF701T, pour peu que l’on ait eu le modèle précédent, la TF700, entre les mains. Il faut examiner l’objet en détail pour déceler les différences.

Déballage et prise en main : rien de neuf

N’attendez aucune surprise à l’ouverture du paquet. La tablette, le dock clavier, le chargeur avec le câble et… C’est tout. La boîte de notre modèle de test ne contenait même pas de notice. En revanche, nous nous sommes demandé pendant quelques secondes si nous n’avions pas reçu une Transformer Pad TF700, tant la TF701T lui ressemble. Regardez plutôt.

À gauche, la Transformer Pad TF700, à droite, la TF701T. Il y a comme un air de ressemblance...

Au niveau du dock clavier, il n’y a aucun changement notable, si ce n’est la présence d’un port USB 3.0 sur celui de la Transformer Pad TF701T.

Sur la tablette, le bouton de volume passe du côté droit de la tranche supérieure au haut de la tranche gauche. Un emplacement assez inhabituel, voire ennuyeux suivant l’inclinaison de l’appareil. Pour le reste, pas de changement. On aurait d’ailleurs préféré un amincissement des larges bords de la Transformer Pad TF701T : 2 cm environ tout de même.

Côté design, si le dos en aluminium brossé allie contact agréable et bonne prise en mains, on peut déplorer le manque d’audace de la part d’Asus.

Une fois accrochée au dock clavier, la Transformer Pad TF701T ressemble à s’y méprendre à un ultrabook. Affichant un poids de 1,160 kg sur la balance, il s’avère compact et confortable à l’usage. Attention aux charnières qui présentent un jeu assez important quand l’appareil est ouvert.

Au final, si la prise en main de la tablette ASUS est bonne, on est un peu déçu de se retrouver en face d’un quasi-clone de la TF700.

Image et son : bluffant

L’écran IPS 10.1 pouces de la Transformer Pad TF701T affiche une définition de 2560 x 1600 pixels, pour une densité d’environ 300 ppi. Cela donne une image extrêmement nette et fine qui flatte la rétine en permanence. Même l’œil collé à la dalle, difficile de distinguer un pixel. Les angles de vue, étendus, offre un confort de vision optimal, que ce soit en lecture d’eBook ou en visionnage de vidéo. Notez que le mode « Lecture », censé optimiser cette dernière, ne propose pas à nos yeux de différences notables.

La luminosité de l’écran est discutable. En mode d’ajustement automatique, il se révélera souvent trop sombre. Préférez le mode manuel. Même chose pour l’option « éclairage extérieur » : en plus d’augmenter fortement la consommation d’énergie de la tablette, elle ne tient pas vraiment ses promesses.

Hormis ces écueils, la Transformer Pad TF701T est dotée d’un écran d’excellente qualité.

Côté son, on reste encore sur un haut-parleur mono, comme sur la TF700. L’emplacement est également le même, et donc couvert par notre main droite quand on tient la tablette en mode paysage. Malgré cela, la qualité est au rendez-vous, même à bas volume. Une application faisant office d’égaliseur basique permet de basculer entre différents pré-réglages : musique, film, voix… Là encore, les différences sont ténues mais cela ne mange pas de pain.

En son temps, la TF700 était la première tablette Android à proposer de la Full HD. La TF701T et ses 2560 x 1600 pixels n’est cette fois pas pionnière, mais rejoins la Nexus 10 et le Galaxy Note 10.1 édition 2014. Un club encore très fermé.

Multimédia : des performances en haut du panier

La Transformer Pad TF701T est l’un des rares appareils à embarquer un processeur Nvidia Tegra 4, ici un quatre cœurs cadencé à 1,9 GHz. Appuyé par les 2 Go de RAM, il assurera une fluidité sans faille quelque soit la situation : navigation, multitâches, film, jeu vidéo… Tout tournera sans broncher. La présence de la Tegra Zone, application qui regroupe des jeux optimisés pour processeur Tegra, est un plus.

Au niveau de la navigation, nous avons cependant noté quelques soucis de sensibilité tactile. Quand la plupart du temps un effleurement du doigt suffit, il nous a fallu parfois appuyer plus lourdement sur l’écran pour obtenir une réponse. Il est très possible que cela soit inhérent à notre modèle de test uniquement.

La tablette d’ASUS offre moins d’espace de stockage que sa prédécesseur, 32 Go (environ 25 Go réellement disponible) contre 64, extensible par micro-SD jusqu’à 128 Go.

N’y allons pas par quatre chemins : la Transformer Pad TF701T est puissante et vous le rendra bien.

Capteur photo et vidéo : dispensable

Les constructeurs persistent à mettre un capteur photo/vidéo sur les tablettes, alors que leur utilité est à nos yeux discutable. Celui de la TF701T est en baisse par rapport à la TF700 : 5 Mégapixels contre 8.

Les clichés capturés sont corrects mais ne serviront que si votre appareil photo et votre smartphone sont tombés en panne.

Photo prise avec le capteur 5 Mégapixels de la Transformer Pad TF701T

Avec la Transformer Pad TF701, vous pouvez enregistrer des vidéos en Full HD (1080p). Tout comme la photo, cela reste une solution de dépannage. Évitez les zooms, la mise au point ne suit pas le plus souvent.

[youtube id= »9qOflhwTQW0″ mode= »normal » align= »center »]

Le dock clavier : efficace

Agréable au toucher, le dock clavier est de très bonne facture. Fin, réactif (la sensibilité du pavé tactile est d’ailleurs réglable), il vous faudra un petit temps d’adaptation pour le maîtriser si vous n’êtes pas habitué aux petits claviers.

La finesse de l’outil a cependant un revers : à l’utilisation, on note que le plastique s’enfonce légèrement lorsqu’on appuie sur les touches du centre. Il s’en dégage une impression de fragilité dommageable (même s’il est très peu probable que vous traversiez le clavier avec votre doigt !).

Enfin, le plus du dock clavier est d’offrir quelques heures d’autonomie supplémentaires à la tablette. Comptez entre 3 et 4 heures en plus en fonction de votre utilisation.

La surcouche

ASUS est très discret dans sa surcouche. Vous trouverez surtout une suite d’applications utiles comme App Locker pour verrouiller l’accès aux applications, un économiseur d’énergie pour paramétrer des profils d’utilisation de la batterie, Story pour le scrapbooking ou encore Splendid pour régler la température des couleurs, la saturation…

En conclusion

La Transformer Pad est une très bonne tablette Android. Puissante, réactive, dotée d’une grande définition… Elle devrait vous satisfaire sur tous les points. Malgré un manque d’originalité certain comparé à la Transformer Pad TF700, nous sommes en face du nec plus ultra actuel de la tablette Android avec dock clavier. Pour 500 euros, l’investissement est sans risque.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 18 cm
  • Largeur : 26,3 cm
  • Epaisseur : 0,7 cm

► Ecran : 10,1 pouces

► Poids : 585 g

► Autonomie :

  • Annoncée : 13h (+ 4h avec dock clavier)
  • Batterie : Li-Polymère 7820 mAh

► OS : Android Jelly Bean 4.2

► Mémoire : 32 Go + 2 Go de RAM

► Connectivité : Micro-HDMI; Micro-SD; USB 3.0 (dock); carte SD (dock); Bluetooth 3.0
► Processeur : Nvidia Tegra 4 quadruple-coeur 1,9 GHz
► Site : http://www.asus.com/fr/
► Appareil photo : 5 Mégapixels
► Vidéo : 1080p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

9.5

Design

7.5

Ergonomie

8.5

Fonctions

8

Qualité/Prix

8.5

GENERAL

8.4

LES PLUS
  • Performances
  • Résolution de l’écran
  • Fonctionnalités
LES MOINS
  • Les bords larges
  • L’emplacement du haut-parleur
  • La luminosité
Etiquettes