Appareils Tablettes

Test de la Acer Iconia A3-A10 : Prix élevé et intérêt limité

La gamme Iconia contient un large choix de tablettes tactile. Vendues par Acer, nous avons eu en main la déclinaison A3-A10. Cet appareil, présenté l'année dernière à l'IFA 2013, se présente comme une tablette milieu de gamme. Au premier abord, sa construction, son aspect et sa sobriété n'attirent pas les foules.
La Acer Iconia A3-A10 est une large tablette de 10 pouces. Sa forme est des plus classiques. Elle possède des bords arrondis, un contour en plastique imitation « métal » et un dos blanc mat.

Tour du propriétaire

Une tablette passe-partout

La finition est acceptable pour un appareil comme celui-ci. Toutefois, dès les premières minutes, plusieurs problèmes subviennent. La Iconia A3-A10 craque dans tous les sens. Le plastique est de très mauvaise qualité. Les différents ports à gauche de l’appareil sont mal placés. Ils ont tendance à s’accrocher à votre paume. L’effet n’est pas des plus agréables.

Des ports en pagaille. C'est une bonne chose

La Acer Iconia A3-A10 est bien équipée. On y retrouve un port micro-HDMI, un port micro-SD, un haut-parleur de chaque côté et des boutons facilement accessibles. On ajoutera aussi le port micro-USB et le jack 3,5 mm. Le constructeur taïwanais a pensé à tout, sauf à l’aspect de son produit. Globalement, on ne peut qu’être déçu de recevoir une tablette comme celle-ci. Elle n’est pas attirante. Mention spéciale pour la boite. Les graphistes de chez Acer ne sont pas très doués. La couleur, les différents éléments graphiques et l’aspect global de l’emballage sont affreux. N’ayons pas peur de le dire, on se fout de nous.

Fermez les yeux, ça pique !

Caractéristiques

Comme dit précédemment, la Acer Iconia A3-A10 est une large tablette de 10 pouces (260x175x10,2 mm, 560g). Elle affiche une définition HD (1200×800 pixels). Son écran est de type IPS et sa densité de pixels approche les 150 ppp. C’est peu, mais ça reste lisible. L’appareil embarque un processeur quadri-cœur Mediatek MT82125 cadencé à 1,2 GHz. Il est épaulé par 1 Go de RAM. 16 Go sont alloués au stockage.

Le processeur est bien un Mediatek

Le capteur photo arrière de l’Iconia A3-A10 capture des clichés de 5 mégapixels. L’avant de la tablette comprend un petit objectif de 1 mégapixel. Il est anecdotique, mais pratique pour les sessions de visioconférence. Sa qualité est acceptable. La tablette s’en sort bien en terme de connexion sans fil. Elle dispose du Bluetooth 4.0 et du Wi-Fi b/g/n. Un modèle 3G est aussi disponible. Enfin, Acer a intégré la technologie Dolby à l’intérieur de son appareil. En théorie, le son devrait être de bonne qualité. Dans les faits, ce n’est pas totalement vrai.

Impressions

À l’allumage, Android 4.2.2 nous saute aux yeux. Le système est dépouillé et les ajouts logiciels d’Acer sont discrets. Les « aficionados » de l’expérience « pure » seront comblés. La définition HD de l’écran n’est pas des plus satisfaisantes. Les pixels sont facilement visibles à l’oeil nu. L’Iconia A3-A10 est une tablette milieu de gamme. On ne peut pas trop lui en demander.

Android 4.2.2...

Le processeur Mediatek MT82125 est satisfaisant. La fluidité est au rendez-vous. À moins que vous soyez un gros joueur – auquel cas je doute que la tablette ait un intérêt à vos yeux, l’Iconia A3-A10 ne souffrira pas de gros ralentissements. Android Jelly Bean est une version bien optimisée quand on s’intéresse au fondeur taïwanais. Cependant, à l’heure où l’OS KitKat devient une norme à atteindre, on peut se poser quelques questions. Resterons-nous sous Jelly Bean ? La tablette sera-t-elle rapidement abandonnée ? Le mystère reste entier.

... Avec des ajouts logiciels intéressants

Avant de mettre l’appareil au pied du mur et de tester ses performances brutes, observons les ajouts logiciels proposés par Acer. On y retrouve le Acer Cloud. Le service de stockage en ligne compte cinq applications : Docs, Musique, Fichiers à distance, Photo, Vidéo. Autre ajout intéressant, les partenariats avec WildTangent Games, Gameloft, le kiosque en ligne Zinio, Evernote, etc. Même si l’expérience « purifié » d’Android est au rendez-vous, Acer a pensé à ses utilisateurs. À la sortie du carton, l’Iconia A3-A10 est directement opérationnelle. Pour une tablette grand public, c’est un plus non négligeable.

Performances et autonomie

Le processeur Mediatek MT82125 se fait vieux. Le benchmark qui va suivre n’est pas destiné à dire du mal du produit pour le plaisir. Il est vrai que les performances ne sont pas mirobolantes. Mediatek fournit des puces mobiles satisfaisantes, mais loin derrière les fondeurs Qualcomm ou Nvidia. Les jeux Frontline 2 et SmashHit ont eu un peu de mal à tourner à vitesse constante. Le GPU PowerVR SGX 544MP est sorti en juin 2010. Il est compréhensible qu’il commence à accuser le coup. Il ne faut pas s’attendre à des miracles.

Le benchmark AnTuTu est sans appel. La tablette n'est pas très puissante.

Le test AnTuTu nous renvoie le score de 13673 points. Il est en dessous du Nexus 4 et du Galaxy S3. Comme dit auparavant, l’Iconia A3 n’est pas une tablette pour jouer. Par contre, elle sera parfaite pour consulter et consommer des contenus vidéo, audio ou web. Concernant l’autonomie, les 9 heures annoncées par le constructeur sont respectées. Pour les besoins du test, la tablette a subi le visionnage d’un film (2 heures environ), trois sessions de 30 minutes de jeux et 4 heures de consultations web. À la fin, il restait 43 % de la charge globale. L’Iconia A3-A10 est endurante. Tant que les usages ne sont trop énergivores ou inadaptés, elle est la candidate parfaite pour la table du salon. Un passage par le chargeur micro-USB une fois par semaine et le tour est joué.

Capteur photo

Une tablette n’est pas destinée à prendre des photos ou à faire des vidéos. Les constructeurs préfèrent tout de même intégré un capteur pour satisfaire les plus exigeants. Si l’utilisation de Skype ou d’un autre logiciel de visioconférence est légitime, il est rare de prendre des photos avec un appareil de 10 pouces. Les photos capturées par l’Iconia A3 sont d’une qualité moyenne. Elles sont surexposées et floues. Le responsable est facile à identifier. Il manque un système de mise au point (la focale est fixe). Nous vous conseillons d’utiliser votre smartphone.

Une photo surexposée et floue

L’enregistrement de vidéos est à éviter comme la peste. L’enregistrement en 1080p n’est pas à la hauteur des espérances. Le rendu affiche du bruit, une latence et on a l’impression de retrouver nos bons vieux fichier .3gp.

Verdict

La Acer Iconia A3-A10 est une tablette moyenne. Elle est un peu dépassée. Ses composants sont satisfaisants, mais sa définition pêche un peu. Pour un appareil de consultation, c’est juste. Son aspect est correct, ses formes sont sobres. Acer a fait des compromis afin de vendre son produit au plus bas prix. La transformation manque de finesse. À l’achat d’une tablette comme celle-ci, il est primordial de savoir plusieurs choses. Les mises à jour risquent de se faire attendre. L’Iconia est fragile et il faut en prendre soin. Enfin, ne lui en demandez pas trop. Écouter de la musique, lire des vidéos, regarder un film, pourquoi pas. Jouer au dernier jeu à la mode ou lancer des logiciels d’éditions, non merci.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 175 mm
  • Largeur : 260 mm
  • Epaisseur : 10,2 mm

► Ecran : 10 pouces

► Poids : 560 g

► Autonomie :

  • Annoncée : 9 heures
  • Batterie : Li-Ion 3540 mAh

► OS : Android 4.2 Jelly Bean

► Mémoire : 16 Go + 1 Go de RAM

► Connectivité : Micro-USB ; Micro-SD ; Bluetooth ; Micro-HDMI
► Processeur : Mediatek MT82125 quadruple-coeur à 1,2 GHz
► Site : http://www.acer.fr/
► Appareil photo : 5 mégapixels
► Vidéo : 1080p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

6.5

Design

6

Ergonomie

7.5

Fonctions

6.5

Qualité/Prix

6

GENERAL

6.5

LES PLUS
  • Fluidité
  • Interface pure
LES MOINS
  • Prix
  • Finiton
  • Performances