L’Optimus Me au banc d’essai

Avec le Optimus Me P350, LG souhaite se tourner vers les utilisateurs novices, effrayés par la course à la sophistication. Simple et compact, le Optimus Me est un smartphone de base.

C’est simple comme bonjour. La création de l’Optimus Me chez LG marque la tendance de la téléphonie Android à revenir aux choses simples. De nombreux utilisateurs se sentent un peu perdus dans le monde du petit robot vert. Entre les différentes versions de l’OS, la surcouche logicielle des constructeurs ou les applications à télécharger, il y a de quoi se perdre. C’est d’ailleurs le constat du Dr Jong-Seok Park, PDG de LG Mobile Communications, «alors que la technologie smartphone avance à grands pas, nombreux sont les consommateurs qui sont restés sur la touche, jugeant ces appareils trop complexes et sources d’embarras».

Un smartphone convivial
Le premier élément donc était de créer un objet passe-partout. Et c’est plutôt réussi puisque l’appareil est complet au niveau de la connectivité, rien à ajouter (la prise HDMI étant inutile aux vues de la configuration). L’écran n’a rien d’exceptionnel et ne gère pas la HD. Quant aux performances du téléphone, elles ne valent pas la peine de s’y attarder. Le constructeur, lui, promet «une expérience utilisateur homogène et fiable, parfaite pour une première prise en main». À ce prix-là, le risque est limité, autant en profiter pour découvrir l’univers Android.

L’écran QVGA (Quarter Video Graphics Array), qui équipe le Optimus Me et la plupart des smartphones d’entrée de gamme, possède une définition de 320×240 pixels. Malgré la taille de l’écran, cette résolution est fixe et due à la norme d’affichage QVGA. Cette résolution confère au téléphone une proportion d’écran de 4/3.

Les notes de notre labo :

Performance

4

Design

5

Ergonomie

6

Fonctions

4

Qualité/Prix

7

GENERAL

5.2

LES PLUS
  • Complet
  • Rapport qualité/prix
  • Prise en main
LES MOINS
  • Le poids
  • L’autonomie
  • Encore Froyo

Laisser un commentaire