• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Gamers ► Black Shark 3 : la nouvelle référence pour les joueurs mobile

Black Shark 3 : la nouvelle référence pour les joueurs mobile

Black Shark 3

Nous avons titré «la nouvelle référence pour les joueurs mobile», mais il faudra attendre l’Asus ROG Phone 3 pour faire un petit «match» entre les deux mastodontes du milieu. Comme l’année dernière, le Black Shark est décliné en version «standard» et en version «Pro» avec ses gâchettes physiques qui sortent comme par magie de la tranche et sa taille légèrement plus grande. C’est la version la plus modeste que nous avons eue entre les mains, mais vous allez voir que «modeste» n’est pas vraiment un adjectif qui caractérise le mieux le Black Shark 3…

Avec ses 222 grammes, le Black Shark 3 n’est pas vraiment un poids plume : vous le sentirez dans la poche, mais il donne une impression de solidité. Pas d’encoche, mais un front discret, une prise jack, un bouton ON/OFF légèrement trop haut et un interrupteur pour passer en mode jeu. Baptisé Shark Space, il s’agit d’un espace qui fait office de bibliothèque pour vos jeux mobiles, mais aussi de panneau de configuration pour les manettes et accessoires (voir encadré plus bas).

Pas possible d’ajouter de la mémoire, il faudra se contenter des 128 ou des 256 Go de stockage intégré. Au dos les 3 capteurs sont disposés en triangle inversé et on trouve un port plat un peu étrange. Il s’agit d’une prise permettant de recharger l’appareil au cas où le port USB-C est occupé par un accessoire de jeu. La connexion est intuitive et aimantée : c’est assez réussi. Toujours au dos, on retrouvera le « S » qui s’illumine à la demande et avec la couleur de votre choix pour personnaliser l’engin.

Très bel écran et perf’ au top

Black Shark a fait l’impasse sur le rafraîchissement à 120 Hz : selon eux, le nombre de jeux compatibles est trop restreint. On se contentera donc du 90 Hz, mais il faudra penser à l’activer dans les menus d’affichage. Le temps de réponse tactile est top, les schémas de couleurs sont paramétrables à souhait et on compte même un mode anti-scintillement. L’écran est une réussite et il est très grand : il faudra l’utiliser à deux mains même si le mode « une main » est très pratique sur ce modèle.

Il s’agit d’une belle dalle de gamer OLED qui conviendra parfaitement à toutes les utilisations. Côté performance, le Black Shark 3 a naturellement misé sur le Snapdragon 865 avec 8 ou 12 Go de RAM. Bizarrement le type de mémoire vive change selon la quantité : LPDDR4X pour la version 8 Go et LPDDR5 pour la version 12 Go. Bien sûr l’appareil fait partie des appareils les plus puissants du moment avec un score AnTuTu de 558.136. PUBG tourne à fond les ballons sans ralentissement et le système d’antennes multiples en croix fait des merveilles lorsqu’il s’agit de choper le WiFi. Notons d’ailleurs que comme tous les smartphones haut de gamme du moment, celui-ci est compatible avec la 6ème génération de WLAN (802.11 ax). Bien sûr, pas moyen de tester la 5G…

Une capteur photo principal qui fait des merveilles

Comme son prédécesseur, le Black Shark 3 n’a pas négligé sa partie photo. On trouve trois capteurs, dont un uniquement dédié à la gestion des portraits. L’ultra grand-angle de 13 mégapixels n’est pas mauvais du tout, mais nous vous avions déjà parlé de nos réserves concernant ce type d’objectif. C’est à la mode, certaines personnes aiment, mais si vous aimez la photographie vous savez que c’est une aberration. Le capteur principal de 64 mégapixels de l’appareil est excellent. Les clichés sont pris rapidement, l’exposition et le contraste sont très bons et il n’y a pas de mauvaise surprise avec le mode HDR. Quand la lumière manque, les résultats sont tout aussi probants et le mode nuit fait de très belles photos. Pas au niveau du Pixel 4, mais mieux que le OnePlus 8 par exemple.

Comme souvent les éclairages artificiels sont parfois mal gérés et les couleurs tirent souvent sur le jaune, mais c’est du tout bon dans l’ensemble. On note l’ajout d’un mode 256 mégapixels « Ultra HD » qui ne fonctionnera bien qu’en condition optimale et un mode macro « artificiel » de bonne qualité. On se rend donc bien compte que les récents objectifs macro sont loin d’être indispensables si le capteur principal fait bien son boulot… Le capteur frontal n‘est pas très à l’aise quand la lumière vient à manquer, mais le niveau de détail est satisfaisant avec une découpe des visages très bonne. N’oubliez pas de retirer le mode « beauté » pour éviter de ressembler à une voiture volée sur les clichés. Côté vidéo, on pourra bien sûr compter sur du 4K à 60 fps et des modes ralentis très bien foutus (240 image par seconde 1080p et jusqu’à 1920 i/s en 720p).

En retrait au niveau autonomie

Avec sa batterie de 5000 mAh, on pouvait s’attendre à mieux qu’une journée et demie d’autonomie (en mode 90 Hz). Pour un smartphone de joueur, la batterie n’est pas vraiment tip top. Rien de scandaleux, mais à ce niveau, le ROG Phone II est bien plus performant. Sur Call of Duty Mobile, l’appareil perd 25 % de batterie pour une heure de jeu (18 % en 60 Hz). Par contre la charge rapide de 65 W fait des merveilles puisqu’on passe de 7 % à 57 % en un peu plus de 16 minutes. Comptez 42 minutes pour passer de 2 à 100 %. Du bon boulot. Attention, si vous souhaitez acheter le câble magnétique additionnel puisqu’avec ce dernier la puissance n’est que de 18 W.

Les accessoires de jeu

Avec l’appareil, la société Black Shark nous a prêté quelques accessoires dédiés aux gamers, dont le
Magnet Charging Cable qui permet de recharger l’appareil lorsque le port USB est utilisé par une manette par exemple. Le Gamepad-3 pour la main gauche est très bon avec un joystick souple et une bonne taille. Notez le petit accessoire qui permet de déporter la manette comme sur Nintendo Switch tout en ajoutant des boutons sur la tranche. La manette de droite avec un touchpad ne nous a pas été fournie. Le système d’attache avec des griffes est assez astucieux et plus rapide à installer/désinstaller que le système intégré à la coque du ROG Phone II.

Par contre, nous sommes restés dubitatifs sur le Funcooler Pro. Le système de refroidissement du Black Shark 3 est bon, mais cet accessoire est réservé aux joueurs les plus acharnés : il s’agit d’un radiateur/ventilateur très efficace avec des LED de kékés gamers. Seul problème, il ne comporte pas de batterie et il est impossible de le brancher sur le port USB-C : il faudra donc garder un fil à la patte. De ce côté, le ROG Phone II faisait mieux.

Notre verdict :

Le Black Shark 3 ne révolutionne pas le marché du smartphone pour gamer, mais c’est quand même une belle évolution. Il est au top en ce qui concerne l’écran, les performances et est excellent en photo. Son design très « gaming » le range malheureusement plus dans une niche spécifique, plus que le ROG Phone 2 par exemple, mais rien ne vous empêche de l’adopter surtout qu’à ce prix de départ de 599 €, c’est quand même un appareil très haut de gamme compatible 5G…


Les meilleurs prix :


Tests prises de vue


Caractéristiques techniques du Black Shark 3
► Dimensions :
Hauteur : 168,7 mm
Largeur : 77,3 mm
Épaisseur : 10,4 mm

► Écran : 6,67 pouces (16,9 cm) AMOLED

► Poids : 222 g

► Batterie : 4720 mAh

► OS : Android 10 + JOYUI 11

► Mémoire : 8 Go de RAM LPDDR4X + 128 Go de stockage UFS 3.0 (ou 12 LPDDR5 + 256)

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C
Capteur d’empreinte digitale intégré à l’écran
Bluetooth 5.0
5G
Dual-SIM (sans slot microSD)
Port de recharge magnétique supplémentaire au dos

► Processeur : Snapdragon 865 (8 cœurs cadencés à 2,84 GHz max)

► GPU : Adreno 650

► Appareil photo : Capteur principal 64 mégapixels (ouverture f/1.8), ultra grand-angle 13 MP (f/2,25), mode portrait pour le bokeh 5 MP (f/2,2) + 20 mégapixels en frontal pour les selfies

► Résolution : 395 DPI

► Définition : 2400 x 1080 pixels

► Vidéo : 4K 60fps

► Date de sortie : mai 2020

► Site : https://fr.blackshark.com/


Les meilleurs prix :


Comparatif VPN : classement et test des meilleurs réseaux privés virtuels

Les notes du Black Shark 3 :
  • 10/10
    Performance - 10/10
  • 8/10
    Design - 8/10
  • 10/10
    Écran - 10/10
  • 9/10
    Photo - 9/10
  • 6/10
    Autonomie - 6/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8.5/10

Résumé

Les plus :

► Le meilleur écran du moment
► Des performances dans le top 5 actuel
► Une partie « photo » très bonne pour un appareil de ce type

Les moins :

► L’autonomie un peu en berne


Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul