• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Milieu de gamme ► Test de l’Asus PadFone Mini : L’appareil deux en un revient en version « compacte »

Test de l’Asus PadFone Mini : L’appareil deux en un revient en version « compacte »

Asus nous revient avec son invention de smartphone qui, une fois inséré dans le dock vendu avec, se transforme en tablette. L’Asus PadFone Mini se veut plus compact que son grand frère, le PadFone Infinity, mais aussi plus modeste du point de vue des spécifications techniques.

PadFone, FonePad… il est parfois difficile de s’y retrouver entre ces deux appareils. La FonePad est une tablette qui peut aussi servir à téléphoner, car embarquant un slot SIM. L’Asus PadFone Mini, qui nous intéresse aujourd’hui, est un smartphone compact (diagonale d’écran de 4 pouces) qui, une fois inséré dans le dock commercialisé avec, se métamorphose en tablette compacte (de 7 pouces). Simple gadget ou véritable trouvaille ? L’Asus PadFone Mini est-il à la hauteur de son grand frère, le PadFone Infinity ? Le smartphone haut de gamme puissant qui se change en tablette 10 pouces confortable. C’est ce que nous allons essayer de voir dans au travers de ces quelques lignes.

LES MEILLEURS PRIX

Asus PadFone Mini
En plus d'apporter une extension en termes de temps d'utilisation (via une batterie de 2100 mAh), la PadStation vous permet d'élargir l'affichage de votre smartphone. Pour plus de confort.

Design et Prise en main

Pas d’aluminium brossé, ni de verre… l’Asus PadFone Mini se veut être un concept abordable (tout du moins par rapport à son aîné). C’est donc tout naturellement ici que vous retrouverez du plastique rigide sur la coque arrière. Une petite plaque imitation métal a été apposée sur la surface avant, une façon d’apporter un peu de cachet à un smartphone essentiellement constitué de plastique.

Asus PadFone Mini
Du plastique, certes, mais l'Asus PadFone Mini a l'avantage de présenter des finitions soignées et bien travaillées.

La coque arrière en plastique solide est amovible. En retirant cette dernière, vous accéderez aux emplacements Micro-SD ainsi qu’au port Dual-SIM. La prise en main est assez classique. Le droitier se servira de son pouce pour interagir avec les boutons physiques (Power, Volume Haut/Bas) tandis que le gaucher emploiera plutôt son index. Diagonale d’écran de 4 pouces oblige, vous n’aurez aucun mal à manipuler l’Asus PadFone Mini avec une seule main.

Asus PadFone Mini
Un smartphone compact qui peut se ranger aisément dans la poche sans pour autant l'encombrer.

Le plastique rigide est également au rendez-vous sur le dock tablette. Une fois que vous aurez inséré l’Asus PadFone mini dans sa PadStation, vous vous rendrez compte de la similarité du design des deux facettes de l’appareil, smartphone et tablette. Pour la dernière citée, le plastique rigide rassure quant à la solidité de ce dock. Il n’aura aucun mal à survivre à plusieurs chutes (sans le smartphone dedans, évidemment).

Pour ne pas égarer les utilisateurs, les boutons physiques sont situés sur la même tranche, celle de droite. Petit écueil rencontré : une fois le PadFone mini installé dans sa PadStation, vous remarquerez qu’en le posant sur le dos sur une surface plate, la tablette sera quelque peu bancale. Cela est provoqué par le fait que le dos du smartphone ressort du dock tablette. Si vous appuyez un peu trop fort sur la tablette, lorsqu’elle est posée, cette dernière affichera clairement son manque de stabilité par des balancements de droite à gauche. Assez frustrant…

Asus PadFone Mini
Une fois rangé dans l'emplacement qui lui est réservé, le PadFone Mini tanguera quelque peu lorsque vous le manipulerez posé sur une table. Son poids plume aidant (260 grammes en mode tablette), il est recommandé d'utiliser l'appareil à bout de bras.

Écran

Ascenseur émotionnel sur ce point précis de l’Asus PadFone Mini. Si le côté tablette offre un confort de lecture optimal, le smartphone de 4 pouces, en lui-même, manque de finesse dans son affichage. L’Asus PadFone Mine embarque donc une dalle de 4 pouces IPS proposant une définition WVGA de 800 x 480 pixels.

Le manque de finesse de la dalle se traduit par quelques écueils constatés en navigation : sur vos différents bureaux, les contours de vos icônes sont flous. En navigation sur le Web, il vous faudra zoomer pour pouvoir lire les textes écrits finement. Vos photos dans votre galerie vous paraîtront quelque peu pixelisées. Ajoutez à cela de faibles angles de visions (perte du contraste lorsque vous inclinez un peu le smartphone) et une sensibilité notable aux reflets… vous l’aurez compris, ce n’est pas la panacée niveau écran.

Asus PadFone Mini
Un écran 4 pouces qui manque de finesse dans les rendus, ce qui pénalise le confort de navigation.

Là où l’Asus PadFone Mini se rattrape, c’est lorsque vous l’insérez dans le dock et qu’il se change (magie) en tablette de 7 pouces. La dalle IPS arborée dans ce mode affiche une définition WXGA de 1280 x 800 pixels. Malgré la taille de l’écran qui s’étend, l’affichage se fait ici plus fin et plus respectueux des détails. Que ce soit en mode paysage ou en mode portrait, les angles de vision sont étendus, ce qui permet de regarder à plusieurs un film depuis la tablette. Vous ne serez pas obligé de pousser à fond la luminosité dans ce mode. La dalle résiste mieux aux reflets (de l’éclairage, du soleil) qu’en mode smartphone.

Asus PadFone Mini
Un smartphone qui une fois transformé en tablette offre de meilleures sensations en lecture.

Vous l’aurez compris. Si vous souhaitez employer l’Asus PadFone Mini pour lire des ebooks, surfer sur le Web ou encore jouer à des oeuvres vidéoludiques… mieux vaudra choisir la forme tablette 7 pouces pour profiter d’un confort de vision optimal.

Interface et Performances

L’Asus PadFone Mini est animé par Android 4.3 Jelly Bean. Ce dernier est épaulé par la surcouche maison nommée Zen UI. L’interface logicielle proposée par le constructeur taïwanais apporte son lot de fonctionnalités et de raccourcis tirant vers le haut l’ergonomie du smartphone/tablette. Lanceur d’applications permettant de mettre en exergue les applis fréquemment utilisées ou celles téléchargées récemment. Mode d’économie d’énergie assez poussé. Outil de personnalisation des bureaux complet… en plus de vous fournir quelques fonctions qui valent le détour, la surcouche d’Asus ne va pas prendre en otage l’utilisateur sur le plan des applis préinstallées. Ce dernier pourra se rendre sur le Google Play pour télécharger les applications qui lui seront vraiment utiles.

Asus PadFone Mini
Peu d'applis préinstallées ! Même si l'interface côté design et organisation s'éloigne quelque peu de la légèreté des appareils Nexus, elle offre tout de même certaines possibilités de personnalisation.

Dual-SIM, Micro-SD (support jusqu’à 64 Go), compatible avec la technologie d’affichage sans-fil Miracast… le PadFone Mini est plutôt bien garni en connectivités. Le gros avantage de l’appareil c’est de pouvoir se transformer en tablette capable de surfer sur le Web via la connexion 3G du PadFone (smartphone). Plus besoin de vous déplacer avec votre dongle sous le coude.

Côté performances, le processeur double-coeur assure sur le plan de la réactivité. En multitâches, avec plusieurs applications gourmandes ouvertes simultanément, l’Asus PadFone Mini garde un certain niveau de fluidité, garantissant ainsi le confort dans la navigation.

Attention à la surchauffe lorsque vous éprouverez le processeur ! Ce dernier fera grimper le thermomètre du côté de la coque arrière du smartphone.

En revanche, pour faire tourner les jeux vidéo les plus gourmands, l’appareil n’hésitera pas à rogner sur la qualité d’affichage de ces derniers. Ce qui entraînera l’apparition d’aliasing (effet d’escalier et de pixels apparents) sur les titres en 3D les plus gourmands.

La faible capacité de la batterie (1200 mAh) vous fera acquérir le réflexe de vous déplacer avec un chargeur tant il vous sera difficile de passer une journée complète sans recharger l’Asus PadFone Mini. Heureusement que le dock vient augmenter sensiblement l’autonomie de l’appareil.

Appareil Photo

L’Asus PadFone Mini est doté d’un capteur de 8 Mégapixels (sans flash) capable de filmer en 1080 P Full HD. Pour obtenir des rendus corrects et fidèles au niveau des couleurs, il vous faudra ajuster vous même les paramètres de capture comme la balance des blancs en fonction des conditions de luminosité.

Asus PadFone Mini
En mode balance des blancs automatique (les deux premiers clichés), le droid orange vire du côté du rouge tandis que le vert lorgne en direction des tons jaunâtres. En ajustant la balance des blancs manuellement, on obtient des rendus un peu mieux travaillés. Même si le niveau de détails est loin d'être exceptionnel. Le capteur de l'Asus peine à prendre des clichés nets.
Asus PadFone Mini
En extérieur, l'Asus PadFone Mini (cliché de gauche) évite un peu mieux les rendus fantaisistes. Notez cependant l'aspect jaunâtre de l'immeuble à gauche de la photo. Il ne tient pas la route face à un objectif d'appareil photo hybride comme le Fujifilm X-M 1 (cliché de droite).
Asus PadFone Mini
Un zoom numérique est de la partie. Pour capturer votre cible à distance, si vous n'avez pas peur des pixels...

Le mode vidéo vous offrira les mêmes sensations que celles présentées ci-dessus. Veillez donc à effectuer des réglages manuellement pour éviter les pièges des couleurs fantaisistes et du manque de netteté dans les rendus. Capture réalisée en 1080p Full HD.

[youtube id= »7Z8s7mc_ZKI » mode= »normal » align= »center »]

Notre avis sur l’Asus PadFone Mini

L’Asus PadFone Mini intéressera les personnes désireuses de faire d’une pierre deux coups. L’appareil constitue un achat abordable (moins de 300 €). Il a l’avantage d’offrir à la fois un usage smartphone (passer des appels, envoyer des SMS, des mails…) et multimédias, pour la détente (lecture d’ebooks, jeux vidéo bien optimisés…).

Cependant quelques écueils comme l’autonomie, la faible qualité de l’affichage en mode smartphone ou encore le côté plus que dispensable de l’appareil photo viennent pénaliser un ensemble qui arrive à dépasser le côté gadget. L’Asus PadFone Mini séduira les utilisateurs peu enclins à débourser des fortunes pour acquérir deux appareils pour deux usages. Pourquoi ne pas profiter d’un seul capable de rendre ce genre de service ?

Pour donner votre avis sur l’appareil d’Asus, rendez-vous sur notre forum, dans la rubrique consacrée aux autres constructeurs.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 124,42 mm
  • Largeur : 61,44 mm
  • Epaisseur : 11,2 mm

► Ecran : 4 pouces

► Poids : 116 g

► Autonomie :

  • Annoncée : N.C
  • Batterie : 1200 mAh Li-Ion

► OS : Android 4.3 Jelly Bean

► Mémoire : 8 Go + 1 Go RAM

► Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Dual-SIM ; Micro-SD ; Micro-USB
► Processeur : Intel Atom Z2560 double-coeur 1,6 GHz
► Site : https://www.asus.com/fr
► Appareil photo : 8 Mégapixels
► Vidéo : 1080 p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

7

Design

7.5

Ergonomie

8

Fonctions

7.5

Qualité/Prix

7

GENERAL

7.4

LES PLUS
  • 2 appareils en un
  • Surcouche
  • Une tablette Dual-SIM
LES MOINS
  • Chauffe
  • APN
  • La dalle en mode smartphone

Auteur
Yann Peyrot

Mon téléphone : Samsung Galaxy Nexus
Ma tablette Android : La Samsung Galaxy Tab 7.7 parce qu'elle est petite
Mon jeu préféré : Temple Run
Mon appli préférée : 9gag ça fait passer le temps
Mon robot préféré : Bishop dans Alien 2 (j'avoue il y a mieux)
Mon objet fétiche : Ma clef USB, toujours sur moi.
Citation : « Smokey on est pas au Vietnam, on est au Bowling, on joue selon les règles » Walter, the Big Lebowsky.

Tous les articles
Auteur Yann Peyrot