Accueil > Vidéos Android > RAZR HD Vs Galaxy S3 : le match des capteurs photo/vidéo

RAZR HD Vs Galaxy S3 : le match des capteurs photo/vidéo

Par Grégory Hulot

La photo et la vidéo deviennent des critères importants de choix quand vient le moment comparer les appareils haut de gamme. Le RAZR HD star de la fin d’année et le Galaxy S3 must-have de l’année 2012 sont tous deux équipés de capteurs 8 Megapixels capables de filmers en HD 1080p.

Samsung ou Motorola ? Galaxy S3 ou RAZR HD ? Au delà des spécifications techniques et du design, il y a un critère qui influera certainement sur votre décision. Il s’agit de la qualité des vidéos et photos prises par les deux appareils.

 

Le matériel : GS3 vainqueur

Côté matériel, les deux capteurs affichent les mêmes caractéristiques. A savoir 8 millions de pixels pour les photos et un enregistrement vidéo en haute définition avec une résolution 1080p. Avantage tout de même à Samsung ici dont l’expérience dans la fabrication d’appareils photos donne un avantage. Les Megapixels ne font pas tout. La sensibilité, l’ouverture, autant de paramètres qui placent le Galaxy S3 devant.

 

Le logiciel : RAZR HD vainqueur

Cette fois, c’est le RAZR HD qui l’emporte, et haut la main. L’interface est très intuitive. Et bien que parfois un peu simpliste pour qui aime les réglages à profusion, la fonction appareil photo devient très agréable à utiliser. Notez également que le zoom numérique du RAZR HD est supérieur à celui du Galaxy S3 (x8 contre x4).

 

L'interface de l'application photo/vidéo du RAZR HD est une véritable réussite

 

Le rendu : GS3 vainqueur

C’est certainement la partie qui laisse le plus de place à l’appréciation de chacun. Vous pouvez vous faire une idée avec la vidéo liée à cet article. Quelques remarques tout de même. Le contraste du RAZR HD tire beaucoup vers le sombre, en intérieur comme en extérieur. La mise au point pour les gros plans est beaucoup plus longue pour l’appareil de Motorola que pour celui de Samsung. Enfin, le RAZR HD semble avoir plus de difficulté à restituer les véritables couleurs des textures complexes. Le pelage de Georges en atteste, il semble hésiter entre le roux/gris en lieu et place de la couleur fauve. Notre félin n’approuve pas !

comments powered by Disqus
Grégory Hulot

Auteur : Grégory Hulot