Accueil > Applications Android > Le jeu Android de la semaine : Football Manager Handheld 2013

Le jeu Android de la semaine : Football Manager Handheld 2013

Par Pierre Corbinais

Récit illustré de la carrière d’entraîneur la plus courte de l’histoire du football.

Jouer à Football Manager Handheld 2013, c’est toute une aventure. Il nous a d’abord fallu l’installer sur Asus Transformer Pad pour réaliser que le jeu ne s’y exécutait même pas en plein écran.

C'est bien la peine d'avoir un écran 10 pouces...

Nous nous sommes alors rabattus vers la Galaxy Tab, mais cette fois, c’est l’installation qui n’a pas fonctionné. Sur Xoom 2 en revanche, Football Manager Handheld 2013 tournait parfaitement, mais comme nous avions malencontreusement choisi de télécharger les données minimum uniquement, il nous a fallu le désinstaller, le réinstaller, et découvrir que le jeu ne nous proposait plus de télécharger la totalité des données. Par flemme de chercher, nous nous sommes alors tournés vers le Galaxy SIII ! Ouf ! Cette fois ça marche tout comme il faut. Sachant que Football Manager Handheld 2013 est un jeu optimisé pour smartphones (d’où son nom, handheld, « tenu en main »), on se demande pourquoi on n’a pas commencé par là.

 

Une demi-heure plus tard...

Si cette introduction traîne en longueur, c’est que le pauvre journaliste que je suis se sent bien incapable de porter un jugement objectif et constructif sur Football Manager Handheld 2013. Je n’ai en effet aucune expérience de ce genre de jeu, et pour tout avouer, je serai même bien incapable d’expliquer la règle footballistique du hors-jeu…quand à savoir ce qu’est une première deuxième ou troisième division…

 

Mais pas question de baisser les bras pour autant ! Je vais jouer à Football Manager Handheld 2013, et je vais gagner (peut-être) !

 

Les données les plus lourdes du jeu sont les photos des joueurs, et encore, on peut choisir de ne pas les télécharger. Autant sire que le jeu ne devrait pas causer de ralentissements.

On me demande tout d’abord de choisir un mode de jeu entre la Carrière et les Défis. Considérant que la carrière est déjà pour moi un défi suffisant, j’opte pour celle-ci. Vient alors le moment de choisir un équipe. Je pourrais choisir l’OM, par chauvinisme mal placé, mais je préfère me diriger vers quel chose de plus exotique : ce sera alors le club écossais de St Johnstone. St Johnstone dispose de joueurs aux noms aussi délicieux que David McCracken, c’est quelque chose auquel je ne pouvais pas résister.

 

Une belle équipe de winners!

Parce que je ne me sens pas encore assez audacieux pour effectuer transferts, entraînements, gestion financières et toutes ces activités passionnantes et lucratives qui ponctuent le quotidien d’un entraîneur de football, je me lance immédiatement dans l’action et m’apprête à observer mon premier match. Mais avant, il me faut mettre en place une tactique

 

Aïe!

Après moult manipulations, je comprends qu’il s’agit en fait d’un puzzle d’un nouveau genre, dans lequel je dois déplacer les bonhommes sur le terrain afin qu’ils apparaissent tous en vert. Je suppose que les indications à droites sont supposées m’aider, mais MD, BC et MO/AGC ne font pas vraiment sens pour moi.

 

Non...

Regardant par dessus mon épaule, un collègue me conseille alors de passer du 4-4-1 au 4-2-2 en losange…

Cela n’est m’est pas non plus d’une grande assistance.

 

Toujours pas...

Je suis sur le point d’aller taper « Football Manager Handheld 2013 level 1 walkthrough » sur Google quand une disposition de joueurs me semble enfin à peu près acceptable. Pour être sûr que mes joueurs s’entendent bien, j’ai même pensé à rapprocher ceux dont le nom se ressemblaient, Cregg avec Craig, Miller avec Millar…Je me dis que quand même, je suis vraiment un super entraîneur.

 

Bon...je ferais pas mieux aujourd'hui...

Et c’est parti ! Le match commence ! Les informations défilent à toute vitesse sur l’écran sur fond de gazon, ça a mine de rien quelque chose d’assez excitant !

Le suspense est à son comble...

Soudain : Je vois le ballon, les cages, les joueurs qui s’agitent sur le terrain…Miller…Millar…McCracken…Davidson (je plaisante : je ne fais pas vraiment la différence entre les points verts)…Et c’est le but ! J’imagine mes joueurs essuyer la sueur de leur front en se tapant mutuellement sur l’épaule d’une virilité toute écossaise, et moi, sur mon banc, à me féliciter de mon talent.

 

Davidson...il est bien dans mon équipe, hein ?

C’est l’heure de la mi-temps. Pour donner l’impression à l’entraîneur de l’équipe adverse que je ne suis pas un tire-au-flanc, je décide de revoir toute ma stratégie. Je fais entrer mon unique remplaçant, parce que je m’en voudrais de le payer des millions à rien faire, et parce que la meilleure défense c’est l’attaque, je met tout le monde à l’avant ! Le St Johnstone ne fera qu’une bouchée de Queens Park !

 

Vine entre sur le terrain...aucune idée de qui est sorti.

Un second but est marqué.

Puis un troisième.

 

ça se fait encore de chanter "et 1, et 2, et 3 zé-ro" ou c'est devenu complètement ringard ?

C’est une victoire totale ! Je me dis qu’il serait alors de bon ton d’organiser une petite fête pour mes joueurs, mais cette option ne semble pas disponible, et toutes les autres semblent beaucoup trop compliquée. Je crois que j’ai besoin de vacances.

 

Arg! Même ça a l'air trop compliqué!

 

La dure réalité me saute alors au visage : je n’ai peut-être pas la carrure d’un entraîneur de football après tout. Il ne me reste alors plus qu’une alternative :

 

J'ai comme l'impression que personne ne me regrettera...

Je me serais tout de même bien amusé sur Football Manager Handheld 2013, et je le conseille à quiconque a plus de temps que moi à y consacrer. Ses gros soucis de compatibilité lui coûteront néanmoins une étoile.

comments powered by Disqus
Pierre Corbinais

Auteur : Pierre Corbinais