Accueil > Appareils Android > Test Wiko Cink Slim : Dual-SIM, mais pas que !

Test Wiko Cink Slim : Dual-SIM, mais pas que !

Par Yann Peyrot

Deuxième coup d’essai pour Wiko sur le marché d’Android. Le Cink premier du nom, dual-SIM aux performances limitées, ne nous avait pas conquis. Le Cink Slim, en s’appuyant sur un rapport qualité/prix imbattable, vient redorer le blason de l’entreprise marseillaise.

Quand un dual-SIM rencontre un processeur double-coeur cela donne le Wiko Cink Slim (très dur à prononcer si vous avez un cheveu sur la langue). Il s’agit du second smartphone Android proposé par Wiko, spécialiste des appareils dual-SIM. Si le côté pratique des smartphones dual-SIM n’est pas à prouver (intéressant pour conjuguer vie professionnelle et vie personnelle sous un même téléphone) on se questionne quant aux limites que connaissent ces derniers sur l’aspect multimédia.

 

Le Cink Slim vient court-circuiter cette idée. Ce dernier est élégant et sobre. L’écran de 4 pouces offre une bonne visibilité. Dans la version noire, il est entouré d’un ceinturage aux teintes cuivrées et chocolat qui donne un côté classieux et efficace au téléphone. On regrette le placement des trois boutons sensitifs qui se font un peu trop voir sur le bas de l’appareil. La coque arrière, elle, est en polymère, très agréable au toucher, mais extrêmement salissant (en blanc surtout). L’écran, aussi, se couvrira rapidement de traces de doigts. Pas très sexy…

 

Le Cink Slim brise la malédiction dual-Sim

 

À la rédaction, nous avons souvent été déçus par les smartphones dual-SIM (à lire les tests du Wiko Cink premier du nom et du SPX-5). Le Cink Slim nous surprend de par ses performances plus qu’honorables pour un appareil vendu à un prix aussi agressif. Le processeur double-coeur cadencé à 1 GHz fait tourner ICS sans saccade. Vous naviguerez facilement dans les menus et vous lancerez sans problème des applications en même temps.

 

Point négatif, la faible mémoire interne qui, du fait de la bonne qualité de l’appareil photo, vous obligera certainement à acquérir une micro-SD, ce qui augmente l’investissement de départ. Du côté de la vidéo, ce n’est pas transcendantal. Le Cink Slim vous donne la possibilité d’enregistrer en 480p pour un rendu plus que moyen. L’image est terne et pixellisée.

 

Cliché capturé en 8 Mégapixels

Le Wiko Cink Slim est une bonne surprise. Enfin un dual-SIM qui peut servir à autre chose qu’à téléphoner et qui peut revendiquer son titre de smartphone. Avec un prix aussi bas, il constitue une opportunité pour découvrir, dans les meilleures conditions, le monde d’Android.

Go Launcher EX

Bien que livré sans surcouche constructeur, le Cink Slim embarque avec lui une application préinstallée : Go Launcher EX. Pratique pour organiser comme bon vous semble votre bureau et pour télécharger de nouveaux thèmes. Intéressant, également, si le lanceur d’ICS vous énerve. Vous pourrez basculer, à tout moment, entre Go Launcher EX et le lanceur d’applications de base.

 

 

LES MEILLEURS PRIX

CES OFFRES POURRAIENT VOUS INTERESSER


FICHE TECHNIQUE

    • Dimensions
    • Hauteur : 127,5 mm
    • Largeur : 65,5 mm
    • Epaisseur : 9,9 mm
    • Ecran : 4 pouces
    • Poids
    • 140 g
    • Autonomie
    • Annoncé : 9h
    • Batterie : Li-Ion 1600 mAh
    • OS : Android 4.0 Ice Cream Sandwich
    • Mémoire : 4 Go + 512 Mo RAM
    • Connectivité : Micro-SD ; Bluetooth ; Wi-Fi ; Micro-USB ; Dual-SIM
    • Processeur : ARM Cortex A9 double-coeur 1 GHz
    • Appareil photo : 8 Mégapixels
    • Vidéo : 480p

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

6.5

Design

6.5

Ergonomie

7

Fonctions

6.5

Qualité/Prix

8

GENERAL

6.9
LES PLUS
  • Rapport qualité-prix
  • Dual-SIM
  • Bonne réactivité
LES MOINS
  • Mémoire limitée
  • Salissant
  • Rendu du capteur vidéo
comments powered by Disqus
Yann Peyrot

Auteur : Yann Peyrot