Accueil > Appareils Android > Test du Wiko Kite : la 4G à prix très mini

Test du Wiko Kite : la 4G à prix très mini

Par Yann Peyrot

Après le Wiko Wax, le constructeur sino-marseillais spécialisé en mobiles Dual-SIM se tourne à nouveau vers la 4G. Le Wiko Kite est commercialisé pour moins de 100 € et vient directement concurrencer des appareils comme l’ARCHOS 50 Helium 4G, le Moto G 4G ou encore le Sony Xperia M2… sauf qu’il est beaucoup moins cher.

Sorti en milieu d’année, le Wiko Wax séduisait de par son processeur Tegra 4i puissant et sa compatibilité 4G (norme LTE). Le constructeur basé à Marseille nous revient avec un nouvel appareil embarquant cette connectivité : le Wiko Kite. Wiko se positionne une fois de plus sur l’argument prix pour séduire. Commercialisé à moins de 100 € (99 € pour être exact), le Wiko Kite, outre son prix attractif, se révélera-t-il aussi intéressant qu’un Moto G 4G ou qu’un ARCHOS 50 Helium 4G ? Réponse avec notre test.

 

 

LES MEILLEURS PRIX

Design et prise en main

 

Du plastique ! Pour un mobile commercialisé à moins de 100 €, il est évidemment que l’utilisateur ne s’attend pas à trouver de l’aluminium ou tout autre matériau métallique, marque de fabrique des appareils haut de gamme. Ici, un simple revêtement en plastique, un peu cheap il faut l’avouer, est apposé sur la coque arrière amovible. Lorsque vous tapoterez cette dernière, un “ploc-ploc” des plus préoccupants se fera entendre. Ce qui ne rassure pas quant à la solidité du Wiko Kite.

 

Wiko Kite

Wiko n'est pas réputé pour la finition de ses appareils. Ici, le bruit émis par la coque arrière lorsque vous la pressez ne rassure pas quant à la résistance du smartphone aux chocs.

 

Vous devrez retirer la coque arrière pour accéder aux emplacements SIM et Micro-SD. Bon point : les boutons physiques Power et Volume haut/bas paraissent solides.

 

Wiko Kite

Des boutons physiques qui semblent plus robustes que la coque arrière. Vous n'aurez pas peur de les arracher en cas d'utilisation intensive.

 

Chose assez rare qui mérite d’être soulignée : les boutons tactiles habituels (Retour, Home et Paramètres) sont intégrés à la partie basse de la dalle, et restent visibles en permanence. À noter que le bouton Retour est placé à droite du smartphone. Assez perturbant pour ceux qui ont l’habitude de presser la partie gauche de leur appareil pour revenir en arrière.

 

Côté prise en main, le Wiko Kite se laisse aisément manipuler. Malgré son épaisseur assez marquée (10,4 mm), vous n’aurez aucun mal à le tenir fermement ou à le maintenir dans le creux de votre main. Lorsque vous utiliserez une seule de vos mains, votre pouce viendra naturellement trouver le bouton Power ainsi que la totalité de l’écran tandis que votre index se focalisera sur les boutons volume haut/bas. Même si le revêtement plastique ne rassure pas question résistance, il a le mérite d’être agréable au toucher et de conférer une certaine adhérence.

 

Wiko Kite

Le Wiko Goa à gauche (Dual-SIM de 3,5 pouces vendu 50 €) et le Wiko Kite à droite. Comme un air de famille entre les appareils d'entrée de gamme de Wiko.

 

Ce n’est pas avec son design que le Wiko Kite compte impressionner. Pas de grosses lacunes ici, seulement un habillage des plus simples. Un effort dans la finition aurait été apprécié en vue d’éviter l’effet cheap du plastique sur la coque arrière.

À noter que le Wiko Kite existe en sept coloris.

 

Wiko Kite

Un large éventail de couleurs. De quoi avoir un smartphone qui colle à votre personnalité.

 

Écran

 

Le Wiko Kite dispose d’une dalle IPS de 4 pouces affichant une définition WVGA de 480 x 800 pixels. La résolution atteint les 233 pixels par pouce. À l’usage, vous remarquerez sans aucun doute quelques pixels par-ci par-là lors de vos sessions surf sur le Web ou bien lorsque vous passerez en revue vos applications sur le lanceur.

 

Wiko Kite

Un écran 4 pouces assez étriqué, peu épargné par les bandes noires envahissantes.

 

Les côtés positifs sont ici à chercher du côté de l’affichage. Les angles de vision sont assez étendus. Vous conserverez de la visibilité sur l’écran même lorsque vous inclinerez l’appareil. Certes ce n’est pas sur un appareil de cette taille que vous regarderez un film à plusieurs…

De plus, le smartphone est assez résistant aux reflets. Pas besoin d’augmenter la luminosité pour garder un certain confort de vision. Même dans les pièces très éclairées ou en extérieur, vous verrez sans aucun problème ce qui est affiché sur la dalle.

 

Interface et hardware

 

L’appareil embarque Android 4.4.2, connu sous le nom de KitKat. L’interface fournie par Wiko se rapproche de celle proposée sur les appareils Nexus. Pure, sans ajout inutile. Pour son Wiko Kite, le constructeur marseillais fournit le nécessaire pour survivre : un gestionnaire de fichiers, la radio, un outil de prise de notes… et c’est à peu près tout. Une interface légère qui laisse le soin à l’utilisateur de télécharger les applications qui lui seront vraiment utiles. À noter que le clavier permettant la saisie sur le Web ou dans votre utilitaire de messagerie est étroit. Si vous avez de gros doigts, nul doute que vous commettrez de nombreuses erreurs. Dommage…

 

Une interface Android pure, sans ajout qui pourrait se révéler inutile.

 

Côté performances, le Wiko Kite dispose d’un processeur Broadcom double-coeur cadencé à 1,2 GHz. Ce dernier est épaulé par 1 Go de RAM, de quoi assurer un certain niveau de fluidité, lorsque vous naviguez entre vos différentes applications ouvertes ou dans les menus de votre appareil. Bien évidemment, pour les jeux en 3D gourmands, ce n’est pas la panacée. De l’aliasing fera son apparition et l’expérience sera fortement ralentie par de nombreux lags.

Si vous êtes un “téléchargeur fou” d’applis, investissez dans une Micro-SD (compatibilité jusqu’à 32 Go). L’espace de stockage de départ (4 Go sur le papier, moins de 3 en réalité) limitera quelque peu votre expérience Android.

Pour son prix, le Wiko Kite reste performant et réactif. Certes, des ralentissements viendront quelque peu entraver la navigation par moment, rien de bien insurmontable cependant…

 

Appareil photo

 

Le capteur photo proposé sur le Wiko Kite est capable de réaliser des captures en 5 Mégapixels. Ce dernier est doté d’un Flash, ce qui vous autorise à saisir des clichés même lorsque les conditions de luminosité ne sont pas au rendez-vous.

 

Wiko Kite

Mieux vaut profiter de conditions de luminosité optimales pour saisir vos clichés. Un léger voile flou vient recouvrir vos modèles. Un réglage de la balance des blancs s'impose pour éviter les couleurs fantaisistes. Le Flash a tendance à "brûler" votre cible. Tout un programme...

 

Wiko Kite

Un Zoom x4 qui, une fois poussé à fond, pixellise fortement votre cible...

 

Wiko Kite

En extérieur, le Wiko Kite (à gauche) exagère les couleurs et offre des rendus fantaisistes. Ce dernier est loin d'afficher un niveau de détails aussi intéressant qu'un appareil photo hybride comme le Fujifilm X M-1.

 

Pour la vidéo, les rendus des séquences filmées sont du même niveau que ceux proposés par la capture photo. Décevant… certes ce n’est pas un appareil haut de gamme, mais autant assurer le minimum plutôt que de proposer une fonctionnalité pour faire le nombre.

 

 

Notre avis sur le Wiko Kite

 

Une fois pris en main et soumis à notre protocole de test, le Wiko Kite laisse une impression assez mitigée. Certes le prix est imbattable, mais est-ce que ce seul argument est capable de compenser tous les autres aspects négatifs ? Mieux vaut réaliser une dépense plus importante au départ, pour ne pas être déçu à l’arrivée (Moto G 4G, Wiko Wax et Archos 50 Helium 4G par exemple, tous les trois commercialisés pour moins de 200 €). Non seulement les finitions seront plus réussies et le design plus attrayant, mais les performances vous permettront d’envisager des usages autres que le simple surf sur le Web, les coups de fil ou encore les jeux les plus basiques. Appareil photo, puissance pure, réactivité… les appareils suscités sont certes plus chers, mais ils restent beaucoup plus plaisants à utiliser.

Le Wiko Kite séduira simplement les personnes peu enclines à dépenser des fortunes dans des smartphones et qui recherchent le strict minimum.

LES MEILLEURS PRIX

CES OFFRES POURRAIENT VOUS INTERESSER


FICHE TECHNIQUE

    • Dimensions
    • Hauteur : 126,5 mm
    • Largeur : 63 mm
    • Epaisseur : 10,4 mm
    • Ecran : 4 pouces
    • Poids
    • 142 g
    • Autonomie
    • Annoncé : 13 h en conversation
    • Batterie : 1800 mAh Li-Ion
    • OS : Android 4.4 KitKat
    • Mémoire : 4 Go + 1 Go RAM
    • Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-SD ; Micro-USB ; 4G (LTE) ;
    • Processeur : Broadcom M320 double-coeur 1,2 GHz
    • Appareil photo : 5 Mégapixels
    • Vidéo : 1080 p HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

7

Design

6

Ergonomie

7

Fonctions

6.5

Qualité/Prix

6.5

GENERAL

6.6
LES PLUS
  • Format compact
  • 4G
  • Prix
LES MOINS
  • Finitions plastique
  • Définition d'écran
  • Appareil photo dispensable
comments powered by Disqus
Yann Peyrot

Auteur : Yann Peyrot